De nombreuses entreprises se font voler leur nom sur Internet.

Par 16 mars 1999

Des dizaines de grandes entreprises françaises se sont tout bonnement fait voler leur nom ou leur marque sur Internet. Le problème concerne surtout les adresses Internet se terminant par .com. Ce ...

Des dizaines de grandes entreprises françaises se sont tout bonnement fait
voler leur nom ou leur marque sur Internet. Le problème concerne surtout
les adresses Internet se terminant par .com. Ce suffixe le plus fréquent
sur le web donne à l'entreprise qui le possède une dimension mondiale.
Or, beaucoup de sociétés françaises n'ayant pas déposé à temps leur "nom
de domaine", d'autres y ont pensé avant elles, que ce soit aux Etats-Unis
ou dans les îles du Pacifique.
Selon le Cigref, plus de la moitié des grandes entreprises françaises
(Axa, Bouygues, Danone, Renault ... ) se heurtent à un problème avec
l'utilisation de leur nom sur Internet !
Les entreprises lésées doivent alors racheter leur marque, comme Compaq
qui a dû débourser 18 millions de F pour récupérer le nom de sa filiale
Alta Vista où intentent un procès, souvent coûteux, comme Cegetel qui
vient de faire condamner une société américaine qui lui avait pris
l'adresse "sfr.com" et l'utilisait pour renvoyer les visiteurs sur le site
de .... France Télécom !
Toutefois, comme aucune règle valable n'existe au niveau mondial, Cegetel
a certes gagné son procès en France, mais n'a aucun moyen de le faire
appliquer aux Etats-Unis.
C'est pourquoi, le Cigref et l'Afnic se battent aujourd'hui pour établir
des règles valables dans tous les pays afin de protéger les entreprises et
les consommateurs qui aimeraient bien savoir sur quel site ils tombent.
(Le Parisien - 13-14/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas