De Twitter à la publication papier : la dé-révolution

Par 19 juillet 2010

Ca devait arriver. On connaissait déjà le phénomène du blogueur bd qui finit par être courtisé par les maisons d’édition et sort un album papier.
Ou la blogueuse mode, qui finit par avoir sa chronique dans Vogue ou qui sort sa propre collection chez une grande marque.

Voici maintenant le twitternaute romancier qui sort son bouquin sur papier.

Son nom, Matt Stewart.
Il avait mis quatre mois à twitter les 95 000 mots de son roman – ce qui représente 4 000 tweets.

Le roman baptisé « La Révolution Française » est sorti le 14 juillet.
Tiens, tiens.
Je me demande dans quelle mesure passer de Twitter pour une publication papier constitue une « révolution ».

Ne vous attendez pas non plus à un livre historique. L'ouvrage raconterait l’histoire d’une mère obèse, nous dit-on, qui a deux enfants, appelés Danton et Marat. Je pense surtout aux enfants et à leurs prénoms. Le dénommé Marat va devoir craindre toute sa vie les Charlotte, et les baignoires. Quant à Danton, des Max, et de toute proposition des Marie – et elles sont nombreuses. Bonjour l’angoisse !

Alors, après le « règne » des blogueurs, celui des twitternautes ? Twitter, une nouvelle manière de se faire connaître ?

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas