De vendeur de publiphones, Saftel Com passe au statut d'exploitant direct de cabines.

Par 08 février 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Avec moins de 2 500 cabines, contre plus de 215 000 pour France Télécom, Saftel Com demeure "un second" modeste. Toutefois, le groupe veut innover en implantant en France de nouvelles cabines capa...

Avec moins de 2 500 cabines, contre plus de 215 000 pour France Télécom,
Saftel Com demeure "un second" modeste. Toutefois, le groupe veut innover
en implantant en France de nouvelles cabines capables de lire les bandes
magnétiques de cartes prépayées. Pour sa part, France Télécom ne dispose
que de cabines capables de lire ses propres télécartes et de quelques
publiphones à pièce.
Saftel Com va installer cet été dans les campings français, à titre
d'essai, entre 200 et 400 nouvelles cabines. Ces cabines permettront aux
vacanciers de bénéficier de tarifs concurrentiels pour les
télécommunications longue distance. Au lieu de composer une dizaine de
numéros, l'utilisateur n'aura qu'à glisser sa carte pour avoir accès au
service. Ces cabines ne liront, dans un premier temps, que les cartes du
groupe Intercall dont Saftel Com est actionnaire.
Créée en 1923, la société Saftel Com a vendu les premiers téléphones à
jetons (taxiphones) aux cafés, hôtels et restaurants. Cette activité de
vente-location s'est poursuivie jusqu'à ce jour et le groupe dispose d'un
parc de 2 000 cabines de ce type. Toutefois, cette activité étant de plus
en plus concurrencée par le téléphone portable, Saftel Com a décidé de se
diversifier en devenant directement exploitant de cabines à pièces ou
cartes bancaires dans les lieux publics. Aujourd'hui, il dispose de 400
cabines de ce type et compte en installer 600 de plus d'ici à la fin de
l'année.
(Les Echos - 08/02/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas