"Le débat n'existe plus, l'Open Source a gagné"

Par 23 septembre 2011 1 commentaire
Winner

Jeudi à l'open world forum, rue Georges V. L'Occasion d'un entretien avec Ori Pekelman, directeur technique d'AF 83, et fervent défenseur de la religion de l'Open Source. Extraits.

L'Atelier: Vous considérez l'Open Source comme voué à devenir la référence universelle en termes de développement de services et d'applications. N'est-ce pas un peu extrême?

Ori Pekelman: En réalité, c'est déjà le cas, le débat à ce sujet est fini depuis longtemps. De par sa nature même, l'open source est voué à devenir plus utilisé que les technologies propriétaires, parce que plus performant, évolutif. Peu d'entreprises peuvent lutter contre cette tendance. Oracle y arrive actuellement, en rachetant et en fermant les sociétés open-sources concurrentes. Mais cela n'est possible que parce qu'ils disposent d'une trésorerie monumentale. Leur logique d'absorption peut tenir encore un moment, mais il ne s'agit que d'une exception. Peu d'entreprises pourront éviter le passage à l'Open Source. Il n'y a pas de réel choix, c'est ça ou mourir! Bien évidemment, cela demande de penser à moyen terme, et parfois de refondre l'environnement de travail. C'est d'ailleurs ce qui bloque la plupart de nos entreprises françaises, qui ont uniformisé leurs modes de fonctionnement. Leur système est cohérent mais complètement bloqué!

 

Donc selon vous, aucun secteur, même de niche ne peut échapper à cette mouvance!

Je reste persuadé du fait que si un acteur ne développe pas de solutions open-source, un autre le fera à sa place. La pression est actuellement sur les entreprises, et ce même dans les secteurs de niche. Néanmoins, il faut admettre que certains domaines restent assez peu adaptés à la mise ne place de l'open source. Prenons un exemple simple: les jeux pour mobile. Est-ce rentable de développer des solutions open source dans ce domaine? Pas forcément. Et c'est en ce sens que je pense que dans certains cas, les solutions propriétaires ne sont pas vraiment menacées. Mais cela reste extrêmement marginal.

 

On vous sent assez convaincu par l'open source. Pourriez-vous conclure par une critique? Même une toute petite!

S'il y avait quelque chose à critiquer dans le domaine de l'open source, ce serait l'attitude de certaines entreprises. Dans de nombreux cas, ces dernières proposent des logiciels open-source incomplets, peu efficaces, et dont la version "étendue" est sous licence propriétaire. Finalement, le code libre n'est pas toujours totalement libre. Et c'est problématique, car cela revient à se servir de l'open source comme un artifice marketing visant à mieux vendre ces mêmes solutions propriétaires. Le développement des solutions open-source ne peut qu'en pâtir.

Haut de page

1 Commentaire

Tiens ... le dernier paragraphe ... est un des gros problème de l'opensource et du libre !!!
Un problème qui trouve pourtant peux d'échos alors que des propositions sont faites :
ici ... http://philippe.scoffoni.net/x-repetita-avenir-pour-logiciel-libre-propositions/
ou ici ... http://philippe.scoffoni.net/open-source-logiciel-libre-equitable/

Soumis par bonob0h (non vérifié) - le 23 septembre 2011 à 22h15

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas