Haut-débit : l’Europe reste derrière les Etats-Unis

Par 02 décembre 2002

D’ici la fin de cette année, l’Europe devrait compter, selon une nouvelle étude de l’Idate, 12 millions d’abonnés au haut-débit (câble et DSL), contre 16 millions d’abonnés haut-débit ...

D’ici la fin de cette année, l’Europe devrait compter, selon une nouvelle étude de l’Idate, 12 millions d’abonnés au haut-débit (câble et DSL), contre 16 millions d’abonnés haut-débit pour les Etats-Unis. Cet écart est d’autant plus fort que l’échelle européenne prise par l’Idate (17 pays) compte plus de 100 millions d’habitants face aux Etats-Unis. En nombre d’abonnés haut-débit, l’Allemagne arrive en tête des pays européens (3,5 millions d’abonnés). Mais du côté des taux de pénétration, avec 7,4 % de foyers connectés à l’Internet par haut-débit, celle-ci reste derrière la Suède (11,2 %) et les Pays-Bas (11,3 %). De son côté, la France a enregistré une très forte croissance de ses abonnés haut-débit (+ 20 %, comme l’Espagne), notamment grâce à la baisse des prix sur l’ADSL. A ce sujet, France Télécom escompte 1,3 millions d’abonnés ADSL pour la fin de l’année. Cela donnerait avec le câble, 1,5 millions d’abonnés haut-débit dans l’hexagone, fin 2002. (Atelier groupe BNP Paribas – 02/12/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas