Haut-débit : l'accessibilité du prix reste une donnée subjective

Par 31 mars 2010

Aux Etats-Unis, avant la cherté du prix en lui-même, c'est l'importance que les consommateurs prêtent à l'Internet large bande qui va déterminer leur opinion d'un tarif juste ou trop élevé.

"Les enquêtes d'opinion de la commission fédérale des communications (FCC) mettent souvent en avant le coût comme obstacle à l'accès haut-débit", rappelle The American Consumer Institute dans un rapport. "Mais le seul prix de l'accès à l'Internet large bande n'est pas un indicateur suffisant", ajoute l'institut. Pour qui l'accessibilité du prix est une donnée subjective, qui varie en fonction de chacun. Cela ne dépend pas seulement du salaire des individus et du coût du matériel ou de l'abonnement. Mais aussi des priorités des utilisateurs en tant que consommateurs. Un consommateur avec un revenu déterminé peut considérer que l'accès haut-débit est tout à fait abordable. Quand un autre, avec le même niveau de rémunération, trouvera son coût encore trop élevé.
L'accès au haut-débit a baissé entre 2004 et 2009
Pour l'American Consumer Institute, cette subjectivité est d'autant plus à prendre en compte que si l'on s'en tient juste à l'aspect financier, le prix des communications sans fil et de l'accès aux services haut-débit a baissé aux Etats-Unis, entre 2004 et 2009. Et ce, de manière significative, puisque le coût des services de connexion haut-débit a diminué de plus de 20 %. Quand l'ensemble des autres produits de consommation - des soins médicaux à l'alimentation, en passant par l'éducation et l'immobilier - a connu une inflation sur la même période avoisinant les 14 %. L'étude concède ensuite qu'en cinq ans, le prix d'une connexion ADSL a légèrement augmenté.
La rapidité de la connexion rend le rapport qualité/prix plus "abordable"
Mais rappelle que la qualité du service s'est considérablement accrue entre temps. Ainsi, en valeur absolue, la connexion à l'Internet haut-débit est plus coûteuse aujourd'hui. Mais la rapidité de la connexion rend le rapport qualité/prix beaucoup plus "abordable" justement. Pour mémoire, une étude de la FCC (Federal Communications Commission) indiquait qu'un tiers des Américains ne possédant pas l'accès haut-débit à Internet mentionnaient en premier lieu l'obstacle financier, estimant le matériel ou les abonnements trop onéreux.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas