Debitel vise dès cette année les 150 000 clients dans la téléphonie fixe.

Par 18 mars 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

L'an dernier, cette société commune de Daimler-Benz et Metro a enregistré une progression de ses activités de 44 %. Bien que ses résultats définitifs ne soient connus que le 8 avril, Debitel a annon...

L'an dernier, cette société commune de Daimler-Benz et Metro a enregistré
une progression de ses activités de 44 %. Bien que ses résultats
définitifs ne soient connus que le 8 avril, Debitel a annoncé que ses
bénéfices avaient également "nettement augmenté". Comptant actuellement
30 % de ses clients en dehors de l'Allemagne, les filiales à l'étranger
ont largement contribué à cette croissance. Ainsi, sa filiale française,
Debitel France (250 000 abonnés Itinéris et SFR) a réalisé en 1997 un
chiffre d'affaires de 750 millions de F, soit une hausse de 36 %.
Déjà présente en Belgique, au Danemark, aux Pays-Bas, Debitel a annoncé de
nouvelles implantations en Autriche, en Espagne, au Portugal.
Ayant réalisé à ce jour 50 000 raccordements de téléphonie fixe,
principalement sur le marché de l'entreprise, la société allemande
souhaite conquérir cette année une part "d'au moins 10 %" dans le secteur
des prestataires privés, soit 150 000 nouveaux clients environ. A
l'inverse de ses principaux concurrents, Debitel propose une tarification
unique quels que soient l'heure et le lieu d'appel en Allemagne.
Debitel s'apprête aussi à lancer le 1er avril une carte téléphonique
prépayée, baptisée WorldLine, avec un prix unique à la minute (environ
4,50 F) dans l'ensemble de l'Europe de l'Ouest. Cette carte pourra être
utilisée aussi bien avec les téléphones fixes que les portables.
De plus, en association avec la société Tegaron, elle propose un système
d'alerte pour automobilistes qui prévient automatiquement les secours en
cas d'accident. Un système GPS de positionnement par satellite assure la
localisation du mobile.
(Les Echos - 18/03/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas