Les débuts du Network Computer sont annoncés pour 1998 par Oracle.

Par 24 septembre 1997

Soutenu par les principaux promoteurs de Java (Sun, IBM, Apple, plus généralement par tous les concurrents directs de Microsoft), Larry Ellison, PDG d'Oracle, soutient depuis deux ans le Network Com...

Soutenu par les principaux promoteurs de Java (Sun, IBM, Apple, plus
généralement par tous les concurrents directs de Microsoft), Larry
Ellison, PDG d'Oracle, soutient depuis deux ans le Network Computer, cet
ordinateur "allégé", moins cher, destiné uniquement à fonctionner sur
réseau. Les premiers exemplaires "industriels" ont été présenté par Larry
Ellison lors de la manifestation annuelle Oracle Open World à Los Angeles.
Les NC conçus sur le plan logiciel par Network Computer Inc. (NCI),
filiale d'Oracle, seront assemblés et commercialisés par les constructeurs
Funaï et NEC dans un premier temps. Ils seront équipés de puces Pentium
d'Intel et dotés d'une grande capacité de mémoire vive (32 Mo), d'une
batterie d'applications bureautiques spécifiques écrites en langage Java.
Logés dans le serveur, les logiciels seront chargés instantanément sur le
NC de l'utilisateur lorsque celui-ci l'allumera pour se connecter au
réseau. Larry Ellison a expliqué "Mais ce n'est pas tout. Nos NC sont
maintenant capables de faire fonctionner n'importe quelle application
Windows du marché" grâce à un logiciel spécial conçu pr NCI. Larry Ellison
est convaincu que son NC détrônera un jour le PC à la mode Windows "Bill
Gates veut bien adopter Java, mais uniquement si cela s'appelle MS-Java
(Microsoft-Java) et que ce Java ne peut fonctionner qu'à travers Windows".
Devant plusieurs milliers de personnes, Larry Ellison n'a pas hésité à
affirmer "il n'y a plus aucune raison de préférer un PC à un NC, sauf si
vous voulez continuer à administrer vous-mêmes vos données et vos
applications, et à un coût élevé". Mieux que son rival, le NC remplirait
désormais toutes les fonctions de la micro-informatique, apportant de
nouvelles qualités, notamment la souplesse et l'économie d'entretien.
Toutes les données résideront sur un puissant serveur qui ne peut tomber
en panne, les applications seront mises à jour directement sur le serveur
lui-même. Pour imposer son NC nouvelle formule, Oracle ne s'appuiera pas
seulement sur les circuits traditionnels de la distribution
micro-informatique, mais va aussi solliciter les fournisseurs de services
Internet et les opérateurs de télécommunications "Nous discutions avec
tous les grands opérateurs de la planète, notamment France Télécom".
Certains d'entre eux proposeront le NC gratuitement, son prix sera inclus
dans celui des services en ligne proposés. Oracle compte aussi beaucoup
sur le renfort des constructeurs informatiques. Ayant déjà présenté des
prototypes de NC, IBM et Sun figurent en tête de liste. Larry Ellison a
aussi révélé "Steve Jobs vient d'annoncer qu'Apple commercialiserait des
NC dès le début de l'année prochaine".
(Les Echos - La Tribune -

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas