Déclarer ses impôts en ligne : de nouveaux délais pour éviter le parcours du combattant

Par 11 avril 2005

Pour pouvoir déclarer ses impôts sur le site du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (Minefi), il faut d'abord effectuer une demande, via Internet, d'un certificat...

Pour pouvoir déclarer ses impôts sur le site du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (Minefi), il faut d'abord effectuer une demande, via Internet, d'un certificat électronique. Encore faut-il le pouvoir. Les plaintes de particuliers ayant tenté l'expérience de la déclaration en ligne s'accumulent sur les bureaux du ministère.

Beaucoup d'internautes avaient prévu de déclarer leurs revenus sur Internet pendant le week-end pascal puis pendant les jours précédant la date limite de dépôt des déclarations papier. Sans utiliser les délais supplémentaires qui leur étaient accordés sur Internet, ceux-là se sont retrouvés embourbés sur un réseau complètement surchargé. Et une part non négligeable d'entre eux s'est finalement résolue à déclarer ses impôts à l'ancienne, sous format papier.

Une fois la date du 4 avril dépassée, tous s'attendaient à ce que les choses aillent mieux. Ce n'est pas le cas, puisque les internautes déploraient encore la semaine dernière des attentes interminables et des défauts de connexion sur le site des impôts.

Reconnaissant son erreur, le ministère a donc accordé un délai supplémentaire aux télédéclarants, qui ont désormais jusqu'au 25 avril (zone A), 27 avril (zone C et DOM) et 29 avril (zone B et Corse). Un remède a été trouvé pour le moment, mais il faudra en trouver un autre pour l'année prochaine. C'est déjà prévu : le ministère délégué au Budget Jean-François Copé a promis de faire mieux la prochaine fois, avec un système qui sera "calibré en fonction de l'analyse fine des résultats 2005" et qui permettra plus de connexions simultanées.

(Atelier groupe BNP Paribas - 11/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas