Le "deep learning" au service des entreprises

Par 24 juin 2014
deep learning

Une plateforme de "deep learning" développée par une startup californienne apporte des solutions simplifiées d’apprentissage automatique aux entreprises.

Élu par le MIT comme l’une des 10 plus grandes avancées technologiques en 2013, le deep learning réunit des algorithmes du domaine de l’apprentissage automatique ou "machine learning" pour simuler le fonctionnement de l’activité neuronale d’un cerveau humain. Des réseaux de neurones artificiels résulteront donc de cette technique d’analyse de données. Déjà utilisé par les grands groupes comme Google ou Facebook pour la reconnaissance d’images ou la prédiction des comportements des utilisateurs en ligne, le deep learning est de plus en plus utilisé par les entreprises comme un service pour améliorer leur efficacité. Ersatz Labs, une startup basée à San Francisco, a développé la première plateforme commerciale de deep learning offrant aux entreprises la possibilité d’utiliser les algorithmes pour analyser leurs données, dans une version cloud ou via un logiciel spécifique.

Une plateforme inédite

Les entreprises pouvant faire appel aux services d’Ersatz Labs doivent d’abord identifier leurs besoins, comme par exemple prévoir les chiffres des ventes, anticiper le taux de clic d’une publicité ou encore l’identification de la voix. Elles devront ensuite rassembler les données correspondant aux besoins et les mettront en ligne sur le serveur cloud sécurisé d’Ersatz Labs. À partir de là, les algorithmes des réseaux de neurones artificiels pourront se "nourrir" des données collectées durant une période d’apprentissage et ensuite générer des prédictions liées aux données. La spécificité de la startup est donc de proposer une interface web facile à utiliser, via un cloud ou l’installation d’un logiciel clé en main, par toutes les entreprises intéressées par le deep learning, sans qu’elles n’aient besoin d’implémenter de systèmes complexes au préalable. La société se rémunère à 40 centimes par minute d’utilisation du serveur lors de la période d’apprentissage, ou bien propose d’installer son logiciel pour utilisation illimitée à hauteur de 35.000 dollars.

Optimiser les données

L’avènement de la big data ces dernières années a renforcé l’agrégation de données en grande quantité. Le deep learning, qui a émergé en 2006, a donc pour objectif d’utiliser ces données massives et d’en extraire leurs caractéristiques et spécificités. En effet, l’ambition de Dave Sullivan, fondateur d’Ersatz Labs, était principalement d’utiliser le machine learning en tant que service dans les entreprises lorsqu’il a pensé monter son entreprise en 2012. Aujourd’hui, l’entreprise a achevé la version beta de son offre, laquelle avait été sollicitée par 2.200 clients. Les champs d’application d’Ersatz Labs couvrent aussi bien le marketing, la finance et les ventes que l’industrie pétrolière. Ces domaines d’activité ont fort à gagner des algorithmes et du machine learning pour optimiser leurs applications.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas