Deez is the Spot

Par 19 novembre 2009

A force de discuter musique avec les gens, je me suis rendue compte, à ma grande surprise, qu’en matière de musique en ligne, Spotify reste un grand inconnu face au mastodonte Deezer.

Et quand on a un bon plan comme Spotify, on le partage !

Spotify, c’est tout d’abord un logiciel. Pas la peine de hausser un sourcil sceptique. Certes, il n’est pas accessible en ligne, mais qui n’a jamais pesté en voyant un titre interrompu sur Deezer juste parce que le navigateur a planté ?

Vous me direz, quitte à utiliser un logiciel, autant utiliser iTunes. Sauf que vous n’avez sûrement pas sur votre iTunes une bibliothèque de plus de 6 millions de titres. Or, c’est ce que Spotify propose.

"La quantité ne fait pas la qualité". Encore perdu ! En plus d’être exhaustif, le catalogue de ce service est aussi dense.

Essayez, vous trouverez de tout, des albums les plus populaires à ceux plus underground, tellement obscurs que même votre disquaire ne risque pas de les avoir.

Et en plus, amoureux de l’écoute de musique au casque, vous apprécierez la qualité du son.

Les angoissés des interfaces compliquées apprécieront l’extrême simplicité du logiciel. On peut rechercher un artiste. Une liste de noms s’affiche. On clique et sous nos yeux apparaît toute la discographie de l’artiste, les albums classés du plus récent au plus ancien, et en tête de page, une sympathique biographie de l’artiste. Jusque-là, rien de bien excitant. Là où Spotify se démarque, c’est dans sa palette de commandes très pratiques. On peut ainsi chercher par année, par genre, et même par label ! Et ce, juste par un succinct "label:nom du label".

Comme iTunes, l’utilisateur établit ses playlists à volonté, par un rapide ‘glisser-déposer’ et peut les partager. Ou même importer des playlists d’autres utilisateurs, sur Spotify Links, par exemple.

Là aussi, Spotify apporte sa petite touche en proposant un autre type de playlist, la "liste de lecture collaborative". Une liste nourrie par plusieurs utilisateurs.

Principe plutôt sympa quand on compte organiser une soirée entre copains, par exemple.

Imaginez, peu avant, vous mettez votre playlist en ligne à la disposition de vos invités. Chacun peut ajouter ses titres préférés. Et voilà, un vrai set de DJ collaboratif !

Pour contrebalancer ce tableau idyllique, le logiciel présente toutefois un petit défaut : la publicité. En version gratuite, toutes les 15-20 minutes, un charmant spot publicitaire de 15 secondes se déclenche.

Mais on ne peut pas tout avoir.

Si vous choisissez la version premium, foin de publicité et à vous, une qualité de son affolante (392 kbps), l’écoute d’albums en avant-première et surtout l’écoute de musique, en mode déconnecté. Comment ça fonctionne ? Vos playlists sont stockées en cache de sorte que même sans connexion Internet, vous pouvez les écouter.

Et c’est aussi disponible sur Iphone et Android.

Mon ode à Spotify touche à sa fin. Attention, on devient facilement accro à ce logiciel. Mon addiction à ce logiciel est tellement forte que son utilisation a même supplanté chez moi celui d’iTunes.

Un vrai killer, vous dis-je !

Astuce pour l'inscription

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas