Dell poursuivi pour fraude et publicité mensongère

Par 22 mai 2007

Alors que Michael Dell, le fondateur et patron de Dell, envisage d'abandonner le principe de la vente directe, le constructeur américain de PC doit faire face à une nouvelle tourmente judiciaire. Dell est en effet poursuivi...

Alors que Michael Dell, le fondateur et patron de Dell, envisage d'abandonner le principe de la vente directe, le constructeur américain de PC doit faire face à une nouvelle tourmente judiciaire. Dell est en effet poursuivi en justice par l'Etat de New York pour fraude et publicité mensongère.
 
Le constructeur d'ordinateurs est accusé d'avoir donné à ses clients des informations mensongères sur la tarification de ses produits, d'avoir fait passer des pièces d'occasion pour des pièces neuves et d'avoir encouragé ses clients à mettre fin à leur contrat de garantie. Lourdes charges...
 
Dell aurait ainsi eu recours à des pratiques de "vente à prix d'appel": il aurait mis en promotion des ordinateurs "sans intérêt", pour finalement les refuser à une grande partie des clients. Le constructeur les aurait ensuite redirigé vers ses services financiers, où les clients se seraient vus proposer des plans de financement avec des taux d'intérêts qui pouvaient culminer à plus de 20%. Les services financiers auraient, par ailleurs, effectué des prélèvements illégaux sur les comptes bancaires de certains de ses clients et auraient "oublié" de créditer des comptes de certaines sommes.
 
Le constructeur est également poursuivi par la justice new-yorkaise pour avoir fourni un service clientèle bas de gamme à des consommateurs qui avaient acheté des contrats de service à un prix très élevé.
 
Par ailleurs, le fabricant américain aurait incité ses clients à ouvrir leur ordinateur et à démonter certains composants, pour annuler ensuite la garantie du PC.
 
"Pour Dell, le service client signifie "pas de service du tout". Les clients de Dell ont été induits en erreur intentionnellement, et ont dû également payer pour obtenir ce privilège. J'espère que cette action en justice fera comprendre que la simple fourniture de produits ne suffit pas, mais que le fournisseur doit aussi tenir les promesses qu'il a faites", a déclaré Andrew Cuomo, le procureur général de l'Etat de New York.
 
Andrew Cuomo réclame ainsi à Dell le paiement de pénalités financières pour les clients du constructeur qui ont été trompés.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 22/05/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas