Demain, des serveurs plus verts dans les centres de calcul ?

Par 06 mars 2009

Le plan PowerNap propose de rendre plus écologiques les machines installées dans les data center. Cette volonté passe par leur mise en veille régulière.

Endormir les serveurs oisifs dans les centres de données devrait concilier performance et développement durable. La performance est nécessaire : lorsqu'un utilisateur effectue une recherche sur Internet ou appelle via son téléphone mobile, sa requête passe forcément par un de ces centres. Quant à l'aspect "Green", il devient inconcevable de faire sans. Une équipe de chercheurs de l'Université du Michigan a donc étudié la charge de travail de 600 serveurs de ces centres, afin de réduire leur consommation d'énergie de trois-quarts. L'analyse a démontré que les demandes qui arrivaient aux centres de traitement étaient sporadiques. La période moyenne de non-activité des serveurs s'élève à plusieurs centaines de millisecondes.
Des technologies existantes
Leur période moyenne d'activité, quant à elle, n'est que de quelques dizaines de millisecondes. Conclusion : l'infrastructure gâche de l'énergie, en restant constamment allumée pour répondre rapidement aux pics de demandes. L'agence de protection de l'environnement estime que la consommation d'énergie excédera cent milliards de kilowattheures en 2011, pour un coût d'électricité annuel de près de 6 milliards d'euros. Le plan PowerNap, dirigé par Thomas Wenisch, propose la mise en place d'un nouveau système permettant de coordonner les moments de veille et de réveil. "Les technologies nécessaires à la réalisation de ce projet existent déjà", précise le chercheur.
Une restructuration de l'architecture
"Il n'y a donc pas réellement de barrière technologique : des ingénieurs ont déjà développé une technologie pour mettre en veille les ordinateurs portables et les smartphones" Continue-t-il.Les composants existent déjà, mais il faudrait également adapter l'architecture de l'infrastructure. Ce, en remplaçant les serveurs à forte capacité par un groupement de plusieurs de moindre importance. L'équipe de Thomas Wenisch présentera sa proposition d'amélioration de l'efficacité des systèmes de centres de traitement de données le 10 mars à la conférence internationale Architectural Support for Programming Languages and Operating Systems de Washington.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas