Demain, je m’y mets

Par 08 janvier 2010

La nouvelle année est toujours le moment idéal pour prendre de bonnes résolutions. On sait bien que c’est un changement purement psychologique, on soupçonne même le lobby des créateurs de calendrier et celui des films catastrophes d’être derrière la notion même de nouvelle année, mais c’est comme ça, on ne peut pas s’en empêcher.

En plus reconnaissons que la tâche est plutôt simple, il suffit généralement de recopier mot pour mot la liste des bonnes résolutions prises l’année précédente. C’est l’occasion de constater que non, nous n’avons aucune volonté. Vraiment aucune.

Dans la liste des bonnes ( ?) résolutions qui reviennent le plus, on trouve les très complémentaires « demain, j’arrête de fumer » et « demain, je me mets à faire du sport ». Demain, mais pas tout de suite.

L’étude publiée récemment par l’American Heart Association (tout un programme) ne dit pas autre chose. Presque 60% des adultes interrogés affirment avoir pris la résolution d’améliorer leur condition physique cette année. Dans le même temps, ils sont la moitié à admettre qu’ils trouvent toujours de bonnes raisons pour ne pas faire d’exercice. Trop de stress au travail. Rien à se mettre. « Je suis bien dans mon canapé là. Je ferai ça demain ».

Pour s’encourager, l’association propose une application pouvant fonctionner avec différents sites comme Facebook, Windows Live et iGoogle. Baptisée The Start! Daily Walking Guide, celle-ci permet à ses utilisateurs de garder la trace de leur activité physique quotidienne. L’objectif pour les employés de bureau qui passent leur journée de travail devant leur ordinateur étant de retrouver la motivation et l’enthousiasme d’une jeunesse déjà passée devant leur console de jeu. Autant dire qu’à mon avis c’est pas gagné.

J’y vois surtout une source de procrastination supplémentaire. « J’irai courir demain, ce soir je vais plutôt constater à quel point j’ai été inactif ces derniers temps, ça me stimulera ».

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas