« On Demand » : IBM signe un contrat de 575 millions de dollars avec Morgan Stanley

Par 28 avril 2004
Mots-clés : Smart city

L’offre de services informatiques « On Demand » d’IBM continue de convaincre les acteurs financiers puisque après Equifax (800 millions de dollars), John Hancock Financial Services (254...

L’offre de services informatiques « On Demand » d’IBM continue de convaincre les acteurs financiers puisque après Equifax (800 millions de dollars), John Hancock Financial Services (254 millions), ING US (600 millions de dollars), c’est au tour de Morgan Stanley de signer avec Big Blue un contrat de prestations informatiques sur cinq ans basé sur ce concept de puissance informatique à la demande : bande passante, stockage « offert » en fonction des besoins.

Montant du contrat : 575 millions de dollars. Mission d’IBM : en plus de l’assistance informatique traditionnelle (help desk pour 20 000 collaborateurs), Big Blue a en charge de monter un système informatique qui permette aux deux entités informatiques de Morgan Stanley (Individual Investor Group & Discover Financial Services) de payer en fonction de la puissance informatique qu’elles sollicitent.

IBM doit ainsi aider à changer les mainframe (ordinateurs centraux) de l’entité Individual Investor Group vers une infrastructure informatique partagée. Un beau contrat qui montre le succès de cette approche « On Demand » considérant l’infrastructure informatique comme quelque chose que l’entreprise doit payer en fonction de ce qu’elle consomme, à l’instar de l’eau ou de l’électricité.

(Atelier groupe BNP Paribas - 28/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas