La dématérialisation générale des billets d’avion est prévue pour 2007

Par 08 juin 2004
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Sras, guerre en Irak, terrorisme et crise économique: le quotidien du secteur aérien n’est pas des plus roses, et la note est salée : 30 milliards de dollars de pertes ces trois dernières années...

Sras, guerre en Irak, terrorisme et crise économique: le quotidien du secteur aérien n’est pas des plus roses, et la note est salée : 30 milliards de dollars de pertes ces trois dernières années. A cela on peut ajouter la possible flambée des prix du carburant, qui rien que cette année fera perdre 3 milliards de dollars aux compagnies aériennes.

700 dirigeants de compagnies, réunis à Singapour ces jours-ci, ont décidé d’un commun accord de mettre en œuvre des mesures de réduction des coûts. Première victime de cette politique commune : le traditionnel billet d’avion en papier qui sera remplacé par le billet électronique. L’objectif est que celui-ci soit complètement généralisé d’ici 2007.

Un autre poste de dépense à être attaqué par les compagnies : celui des procédures d’enregistrement et d’embarquement des passagers. Là encore, les nouvelles technologies vont apporter leur concours. Les pistes magnétiques des cartes d’embarquement pourraient être remplacées par des codes-barres, que les passagers imprimeraient directement depuis chez eux. Les compagnies mettent en avant deux avantages de cette seconde solution : une réduction des dépenses pour elles-mêmes et un gain de temps pour les passagers.

Enfin, c’est aux technologies RFID (Radio Frequency IDentification) que le secteur aérien prévoit de faire appel. Non pas pour étiqueter ses passagers, mais pour remplacer les codes-barres qui affublent aujourd’hui les bagages.

(Atelier groupe BNP Paribas - 08/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas