"Dématérialiser une chaîne TV, c'est réduire les coûts"

Par 30 avril 2009
Mots-clés : Smart city

La chaîne Gong, spécialisée dans les mangas, a dématérialisé tout le processus de distribution et diffusion vidéo. Ce qui induit un modèle économique moins coûteux. Explications avec Olivier Julien, directeur associé de Mediatvcom*.

L'Atelier : Gong est une chaîne totalement IP. Quel est son modèle économique par rapport au marché audiovisuel traditionnel ?
Olivier Julien : Grâce à la dématérialisation, on réduit énormément les coûts. Il n'y a plus de support cassette à transporter. Les fichiers sont simplement envoyés via Internet d'un site à l'autre. Autre avantage, le stockage des vidéos est réduit à de simples serveurs alors qu'il faut des pièces complètes pour stocker les programmes d'une chaîne traditionnelle. De plus les vidéos arrivent directement encodées chez Gong. Il suffit de créer des playlists et d'y ajouter les spots publicitaires pour qu'elles puissent être directement diffusées. Gong a également une politique d'achat pour réduire ses coûts : elle achète des licences multi plates-formes et multinationales. Ainsi elle bénéficie de "prix de gros". Elle en profite pour diversifier son offre commerciale entre des diffusions verticales sur la chaîne et horizontale sur les autres plates-formes (web, mobile etc.).
Comment se positionne un nouvel entrant sur un marché aussi concurrentiel face aux autres chaînes du bouquet ?
Gong est une chaîne issue de la VOD (Video on Demand). Elle est déjà connue d'un certain public. Celui-ci, qui est habitué à un type de consommation actif, va passer à un mode de consommation passif avec la télévision. Ce modèle facilite la diffusion de messages commerciaux. Autre intérêt, elle se situe dans une niche très attractive pour la génération des 15/25 ans mais qui peut s'élargir (aux 10/30 ans). De plus Gong se positionne sur l'IPTV, ce support offre des diffusions pour un coût quasi nul comparé au satellite ou aux chaînes hertziennes, ce qui va faciliter son implantation.
L'IPTV avec sa connexion à Internet est une solution pour enrichir les programmes avec des contenus riches et rendre la télévision plus interactive. Est-ce le cas sur Gong ?
L'interactivité est en effet un des apports principaux de l'IPTV. Contrairement au satellite qui avait une importante bande descendante mais utilisait un modem classique pour la montée des données. Il était difficile d'exploiter pleinement cette technique. Avec les chaînes transmises par les box ce problème n'existe plus. Toutefois, de tels ajouts interactifs ne sont pas envisagés pour le moment sur Gong.
Pensez vous que cette chaîne 100 % IP sonne le glas du modèle télévisuel traditionnel ?
Avec Gong je parle de télévision 2.0. Elle s'inscrit dans un processus de dématérialisation qui existe dans les chaînes traditionnelles. Toutefois cela ne représente encore qu'une partie des processus. Le modèle de Gong est appelé à se développer mais ne devrait pas menacer la télévision traditionnelle dans les deux prochaines années.
*Le fournisseur de services audiovisuels a lancé Gong le 27 avril sur la neuf box de SFR.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas