Démission forcée du président de Worldcom

Par 02 mai 2002
Mots-clés : Digital Working

Le départ forcé de Bernie Ebbers, ex-président du groupe Worldcom, a provoqué mardi dernier une légère et circonstancielle remontée au Nasdaq du titre WCOM (Worldcom)...

Le départ forcé de Bernie Ebbers, ex-président du groupe Worldcom, a provoqué mardi dernier une légère et circonstancielle remontée au Nasdaq du titre WCOM (Worldcom). L’écart de valorisation boursière reste cependant vertigineux entre la période où Worldcom valait en juin 1999, 200 milliards de dollars, contre seulement 7 milliards de dollars aujourd’hui. Outre un prêt personnel de 366 millions de dollars accordé par Worldcom à Bernie Ebbers, les actionnaires reprochaient à ce dernier sa stratégie d’acquisitions multiples, jugée mal maîtrisée. Devant rembourser une dette globale de 24,5 milliards de dollars, la nouvelle direction de Worldcom a annoncé vouloir céder 1 milliard de dollars d’actifs dans des activités jugées non stratégiques pour le groupe, telle que la téléphonie mobile. (Atelier groupe BNP Paribas – 02/05/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas