[DEMO] PathSense concurrence les GPS en économisant la batterie du mobile

Par 26 novembre 2014 2 commentaires
géolocalisation

La startup californienne PathSense propose une solution alternative au GPS permettant une meilleure précision dans la localisation et la gestion de la batterie du smartphone.

Présentée lors de la conférence DEMO Fall 2014 à San Jose en Californie et ayant remporté le prix dans la catégorie "Mobile", PathSense développe un système de géolocalisation comparable au GPS mais qui consommerait beaucoup moins de batterie. La startup s’adresse aux développeurs d’applications ayant recours à la géolocalisation, c’est-à-dire plus de 500.000 selon Pete Tenereillo, fondateur de PathSense. En effet, avec le développement de la publicité et du marketing contextuels, les consommateurs utilisent de plus en plus la géolocalisation sur leur smartphone, mais le problème perpétuel reste la batterie qui se décharge rapidement, limitant ainsi l’utilisation et les fonctionnalités des applications.

L’entrepreneur avait déjà fondé Trapster en 2007, un réseau social de navigation permettant aux automobilistes de partager des informations routières, similaire à Waze. Son entreprise avait été acquise par NAVTEQ, société spécialisée dans les cartes numériques et les services de navigation, aujourd’hui détenue par Nokia. Considéré comme un pionnier dans les technologies de navigation, Pete Tenereillo et son équipe se sont concentrés durant les deux dernières années pour mettre au point PathSense et breveter la solution.

Une technologie capable de remplacer le GPS ?

Celle-ci repose sur une combinaison de différentes techniques de localisation comprenant la navigation inertielle et la fusion de capteurs alliées à des algorithmes. Concrètement, un smartphone est doté d’une variété de capteurs transmettant les données de localisation. Ces données sont mises en contexte à travers la navigation inertielle qui permet, grâce à des capteurs, de déterminer le mouvement d’un véhicule grâce à sa vitesse et son accélération. La technologie utilisée par PathSense pourrait même apparaître plus précise que le GPS dans certains lieux plus isolés où les satellites sont moins efficaces.

La fusion des capteurs avait déjà permis à des chercheurs de l’Université Carlos III de Madrid de mettre au point leur alternative au GPS, appelée Unscented Kalman Filter. Une autre entreprise, LocataCorp, a fait le pari de contourner les satellites en orbite du GPS et utiliser des signaux radio terrestres pour optimiser la transmission des données et la précision de la géolocalisation en extérieur et intérieur.

Une solution simple d’utilisation pour les développeurs

Le problème majeur dans l’utilisation des applications pour smartphone est la consommation de la batterie. De ce fait, la géolocalisation ne peut pas toujours se faire en continu, lorsque l’application n’est pas ouverte. Pour répondre à ce problème, l’équipe de PathSense a mis au point un kit de développement de logiciel (SDK) destiné aux développeurs d’applications sur iOS ou Android. "Il suffit d’ajouter quelques lignes de code, et l’application détecte rapidement la localisation précise, tandis que la batterie du téléphone se décharge à 90% moins que lors de l’utilisation du GPS." explique le fondateur.

PathSense pourrait ainsi proposer une solution plus avantageuse pour les développeurs d’applications qui pourraient alors créer de meilleures offres basées sur la géolocalisation, et monétiser leurs applications. De nombreuses applications sont souvent supprimées par les utilisateurs dû à la trop grande consommation de batterie. En réponse à ce problème, PathSense aurait le pouvoir de révolutionner la navigation et la géolocalisation, offrant une infinité de solutions possibles aux marques pour créer leurs applications. Pour le moment, la startup propose la version bêta de son SDK et envisage de proposer sa solution en freemium, couplée à des fonctionnalités de localisation plus poussées telles que la prédictive.

Haut de page

2 Commentaires

Intéressant. Surtout côté innovation, en ne restant pas sur le même modèle mais en cherchant à trouver un nouvel axe de recherche. Le genre de question qu'il serait bon de poser alors qu'on lance péniblement des satellites Galiléo au coût astronomique. Av le retard du programme, on se demande tjrs s'ils serviront à qq chose dans 10 ans, année de mise en exploitation. D'ici là les micros satellites et les solutions alternatives auront surement déjà bouleversés le marché.

Soumis par Bastien (non vérifié) - le 27 novembre 2014 à 11h08

Comme tout le monde j.ai un problème de batterie quand j.utilise mon gps. Où peut on acheter cet appareil et aussi a quel prix. J.habite Paris en France. Merci.

Soumis par aidan (non vérifié) - le 30 décembre 2014 à 10h56

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas