La démocratisation des innovations existantes, source de rupture pour 2014 ?

Par 10 janvier 2014
Innovations disruptives

Le cabinet McKinsey propose une étude mettant en lumière les principales innovations disruptives existantes et à suivre, ainsi que leur possible impact économique.

5 millions contre 400 dollars. C'est par cette comparaison entre le prix de l'ordinateur le plus puissant de 1975 et un smartphone aujourd'hui, offrant une rapidité équivalente, que s'ouvre cette étude. Cet exemple, aussi fort soit-il, a ainsi pour fonction d'illustrer l'évolution technologique qui accuse une rapidité encore jamais égalée et c’est ce que le cabinet McKinsey a essayé de rapporter dans l’un de ses récents rapports. Ainsi, l'idée en est claire, si les nombreuses innovations et exemples présentés dans le rapport ne sont pas nouveaux, leur systématisation grâce à une baisse drastique des prix, tout en s'insérant dans un processus d'innovation de grappe constant, laisse augurer de changements structurels sinon radicaux du moins notables d'ici 2025.

Disruptive innovation

Ainsi, l'évolution des voitures sans chauffeurs pourraient impacter une flotte automobile mondiale de près d'1 milliard de véhicules. De même pour rester dans l'automobile, la réduction de près de 40% du prix des batteries de Lithium des voitures électriques depuis 2009 montre également que l'énergie électrique pourrait venir rogner sur le marché pétrolier. On pourrait enfin noter la présence dans le classement de l'imprimante 3D dont le prix en 4 ans a été réduit de près de 90%. De même, si le Projet Génome Humain a coûté quelques 2,7 milliards de dollars sur 13 ans, le cabinet estime que durant la prochaine décennie, la cartographie génique d'un individu particulier ne devrait prendre qu'une heure et coûter 100 dollars. Mais la raison qui a poussé le cabinet McKinsey a choisir ces 12 grands secteurs de l'innovation, et pas par exemple l'ordinateur quantique ou les écrans souples, tient aussi bien à la maturité de ceux-ci qu'à leur capacité d'impact élargi sur l'économie.  

Le pari économique

L'amélioration des techniques d'extraction du pétrole pourrait ainsi, toujours selon l'estimation du cabinet, offrir aux compagnies américaines une augmentation de 100 à 200% de la production à l'orée 2025. De même l'automatisation des véhicules pourrait éviter les quelques 1,5 millions de morts provoquées par des erreurs humaines dans le monde tous les ans. Avec entre 2 et 3 milliards de nouveaux individus connectés à Internet d'ici 10 ans, le bourgeonnement des technologies liées représente un marché toujours plus important. Si McKinsey ne peut proposer que des estimations, celles-ci permettent avant tout d'illustrer l'importance de ces secteurs. Si des chiffres si élevés perdent un peu de leur réalité, ils n'en sont pas moins attirants, comme les 5 à 7 milliards de milliards de dollars potentiellement générés dans les prochaines années par l'automatisation du travail de la connaissance.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas