Le département de la Moselle s’auto-équipe en haut débit…

Par 09 juillet 2004
Mots-clés : Digital Working, Europe

« Constatant une carence dans la capacité des opérateurs de télécommunications à opérer et à délivrer du haut débit sur l’ensemble du territoire mosellan, le Conseil Général de la Moselle s’est engagé dans la réalisation d’une artère fédératrice départementale à très haut débit. »...

« Constatant une carence dans la capacité des opérateurs de télécommunications à opérer et à délivrer du haut débit sur l’ensemble du territoire mosellan, le Conseil Général de la Moselle s’est engagé dans la réalisation d’une artère fédératrice départementale à très haut débit. » Voilà comment mardi dernier, le département annonçait sa décision de se substituer aux opérateurs de télécommunication pour assurer à ses administrés l’accès au haut débit.

L’objectif est de ne laisser aucune des 730 communes mosellanes à moins de 15 kilomètres d’un point de raccordement à l’artère départementale et de mailler entièrement le département. Apporter le haut débit aux populations et éviter de devenir victime de la fracture numérique à la française, mais aussi favoriser l’installation de nouvelles entreprises dans le département. Tels sont les missions que se fixe le Conseil général de Moselle.

Pour ce faire, le département a choisi de faire appel aux groupes Alcatel et Vinci qui auront à charge de réaliser toute une infrastructure à base de fibre optique. Au total, la réalisation du projet en coûtera 83,720 millions d’euros à la collectivité. Et le chantier, qui doit commencer en septembre 2004, s’achèvera si tout se passe bien en septembre 2006.

La Moselle fait ainsi partie des premiers départements qui profiteront de la nouvelle législation française, actée depuis le mois d’avril 2004. Et le département met une claque à France Télécom et à sa charte des départements innovants, déjà signée par 50 départements mais taxée d’outil de concurrence déloyale par l’ART (lire notre article du 09.04.2004).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas