Déploiement actuel du dégroupage

Par 04 juin 2002
Mots-clés : Digital Working, Europe

L’ART publie tous les deux mois un tableau de bord, remis à jour, présentant l’état d’avancement du dégroupage de la boucle locale en France. On dénombre désormais huit opérateurs ...

L’ART publie tous les deux mois un tableau de bord, remis à jour, présentant l’état d’avancement du dégroupage de la boucle locale en France. On dénombre désormais huit opérateurs ayant commandé des salles de dégroupage, dont sept ont signé une convention de dégroupage avec France Télécom, leur permettant d’entrer en phase de commercialisation d’une offre de dégroupage. Dernièrement, un autre opérateur a signé une convention de dégroupage avec France Télécom, mais n’a pas encore commandé de salles. Au 1er mai 2002, 126 salles de colocalisation ont été commandées par des opérateurs et 116 d’entre elles ont été livrées par France Télécom aux opérateurs (contre respectivement 116 et 100 au 20 décembre 2001). Le nombre de lignes dégroupées s’élève au 1er mai à près de 650 (400 au 20 décembre), principalement en région parisienne. En mas et avril 2002, 150 lignes supplémentaires environ ont été dégroupées par des opérateurs. Il s’agit de lignes en accès total, essentiellement à destination de clients professionnels. Les premières salles de colocalisation ont été commandées en région parisienne et sont presque toutes livrées actuellement. Au 1er mai, 63 % des salles de colocalisation ont été commandées en région parisienne, 12 % dans l’agglomération lyonnaise, 12 % dans l’agglomération marseillaise et 15 % dans d’autres agglomérations de plus de 100 000 habitants. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 04/06/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas