Le déploiement du smart grid passe par une sécurisation des données

Par 16 septembre 2010
Nuage

Pour permettre aux infrastructures électriques américaines "intelligentes" de se déployer sur le territoire, il faut prendre en considération les questions relatives à la confidentialité des informations.

Etant donné le développement à venir des infrastructures électriques américaines dites "intelligentes", il est impératif de considérer les questions relatives à la sécurité des données, affirme dans un rapport le National Institute of Standards and Technology (NIST). Qui y développe les grandes lignes de conduite pour sécuriser le smart grid. "Protéger les données confidentielles et sécuriser les réseaux informatiques de communication constituent les clés de la performance et de la fiabilité de ces infrastructures", notent les analystes. Première nécessité : identifier les acteurs centraux du développement de ces réseaux intelligents. Vingt-deux institutions sont ainsi mises en avant dans le rapport, appartenant à six groupes principaux : des fournisseurs de service aux clients, en passant par les responsables de la distribution ou encore les acteurs du marketing. "Le déploiement du smart grid aux Etats-Unis sera tel que de nombreuses organisations sont concernées", soulignent les analystes.

La question des données personnelles

Avant de préciser : "cela comprend des fournisseurs de services, des constructeurs, des équipementiers, des opérateurs, des chercheurs ou encore des spécialistes des réseaux". Les auteurs du rapport effectuent ensuite un certain nombre de recommandations spécifiques, visant à optimiser la sécurité de l'infrastructure. Ils insistent en particulier sur la nécessité de protéger les données sensibles, comme les informations bancaires des consommateurs. Face aux risques il faut, selon le rapport, faire appel à des solutions cryptographiques, et ne garder les informations personnelles que le temps nécessaire. "Une fois ce délai dépassé, les informations doivent pouvoir être effacées de façon irréversible", précisent les consultants. Par ailleurs, d'autres données peuvent être rassemblées en fonction de la consommation d'énergie des individus.

Transparence et rigueur doivent prévaloir

Accéder à ces données donne par exemple des renseignements sur la présence des personnes à leur domicile, leur activité, leur comportement diurne et nocturne, leur nombre, etc.", notent les analystes. Aussi est-il essentiel de déterminer quelles informations peuvent être transmises, à qui, et dans quelles conditions. "Les organisations doivent fournir aux consommateurs des informations claires et utiles vis-à-vis de ces questions", précisent les consultants. Qui ajoutent que les particuliers doivent être ceux à qui reviennent la décision finale de transmettre telle ou telle donnée personnelle. Parmi les autres recommandations : former le public aux risques encourus, encourager le partage de solutions entre les acteurs du marché, ou enfin clarifier les besoins réels de chacun d'entre eux, pour éviter les abus éventuels.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas