Les députés européens votent en faveur de tarifs allégés sur le roaming dès cet été

Par 24 mai 2007
Mots-clés : Smart city

Verra-t-on bientôt un dénouement à l'interminable saga sur la baisse des tarifs d'itinérance? Après plusieurs semaines de négociations et de propositions avortées, les trois institutions européennes...

Verra-t-on bientôt un dénouement à l'interminable saga sur la baisse des tarifs d'itinérance? Après plusieurs semaines de négociations et de propositions avortées, les trois institutions européennes étaient enfin parvenues à un compromis la semaine dernière. Bonne nouvelle: le 23 mai, le Parlement européen a approuvé ce projet de règlement qui vise à réduire les prix du roaming. Les clients mobiles devraient bénéficier de tarifs moins élevés dès cet été.
 
Il ne reste désormais plus qu'à faire entériner le texte par les 27 ministres des Télécommunications de l'Union le 7 juin prochain.
 
Dans le cadre de ce compromis, le coût des appels passés ou reçus hors de son pays seront plafonnés dès cet été à 0.49 centimes d'euro la minute, contre environ 1.06 euro la minute jusqu'à présent. Quant aux communications reçues de l'étranger depuis son pays d'origine, elles seront désormais limitées à 0.24 centimes d'euro la minute, contre 0.40 centimes aujourd'hui. Les tarifs de gros - soit les prix réclamés par les opérateurs étrangers aux prestataires d'origine pour fournir l'appel en itinérance - seront plafonnés à 0.30 centimes.
 
Ces nouveaux tarifs seront dégressifs sur 3 ans, pour atteindre en 2010 des plafonds de 0.43 centimes pour les appels sortants et de 0.19 centimes pour ceux reçus de l'étranger.
 
Selon Paul Rübig, rapporteur européen, à l'occasion du débat qui a précédé le vote: "Nous pouvons aujourd'hui être fiers de ce que le Parlement européen et le Conseil aient pris au sérieux l'invitation de la Commission à proposer la réglementation sur le roaming avant l'été ou du moins pendant l'été". Et d'ajouter: "Nous pourrons enfin heureusement aller en vacances ou en voyage d'affaires et téléphoner en étant sûr qu'à la fin du mois, la facture ne dépassera pas le prix de la chambre d'hôtel ou du vol. Je demande aussi au Conseil de s'assurer que le texte soit publié dès que possible au Journal officiel, car des millions de consommateurs attendent d'avoir enfin une réglementation qui tienne aussi compte de leurs besoins".
 
Si, du côté des consommateurs, l'heure est aux réjouissances, les opérateurs voient cette prochaine réglementation d'un plus mauvais œil. En effet, le roaming représentait jusqu'à aujourd'hui un chiffre d'affaires moyen de 8.5 milliards d'euros par an.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/05/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas