La dernière version du logiciel de cryptage PGP (Pretty Good Privacy)

Par 13 octobre 1997

est disponible aux Etats-Unis depuis le 2 octobre. Destinée aux entreprises, cette version contient le dispositif très controversé du "dépôt de clef". Le logiciel prévoit que les dirigeants d'une en...

est disponible aux Etats-Unis depuis le 2 octobre. Destinée aux
entreprises, cette version contient le dispositif très controversé du
"dépôt de clef". Le logiciel prévoit que les dirigeants d'une entreprise
pourront distribuer des clés de cryptage à leur employés. Ceux-ci pourront
ainsi envoyer des messages cryptés dont la confidentialité sera garanti.
Seulement, détenant le passe, le gestionnaire des clefs dans l'entreprise
peut, à tout moment, décoder un message crypté avec ce logiciel. On peut
ainsi penser que ce système puisse être utilisé à des fins de surveillance
pas toujours très louables. Le dépôt de clefs de cryptage est actuellement
fortement contesté au niveau gouvernemental. Les uns l'estiment nécessaire
pour décrypter par exemple les messages de terroristes, les autres s'y
opposent préoccupés par la protection des individus. Le gouvernement
français a tranché en faveur d'un tel système. La loi sur la
libéralisation du cryptage impose le dépôt de clefs auprès d'organismes
agréés. En revanche, aux Etats-Unis, alors que le cryptage était largement
autorisé, le FBI, souhaitant imposer des mesures plus restrictives, est à
l'origine d'un projet de loi demandant le dépôt de clefs. Or, la
commission de commerce de la Chambre des représentants a rejeté ce texte
le 25 septembre. Bien que ce programme soit interdit à l'exportation hors
des Etats-Unis et interdit d'usage en France, il est pourtant disponible
gratuitement sur de nombreux sites Internet.
(Supplément Radio - Télé- Multimédia - Le Monde - 12/13/10/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas