Le design thinking redéfinit la conception des plates-formes de partage

Par 09 juin 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
des hommes collaborent

Pour être efficaces, les outils collaboratifs en entreprise doivent tenir compte de l'usage et des besoins des différents départements.

En entreprise, penser usage et utiliser le design thinking semble essentiel pour bâtir une plate-forme collaborative qui fonctionne à long terme. C'est en tout cas ce qu'estime le cabinet de conseil en design et innovation IDEO. Celui-ci conseille des entreprises - comme, on a pu le voir lors du Social Business Forum de Milan, Moxie Software - dans la création de plateformes collaboratives à destination des entreprises. "Il faut d'abord regarder ce qui se fait de mieux, Facebook par exemple et adapter les fonctions à un usage professionnel, c'est-à-dire basé essentiellement sur le partage de connaissance", a expliqué à ce sujet lors de l'événement Philip Schaefer, associé partenaire du cabinet. C'est dans cette optique que le cabinet a aidé Moxie à designer les plates-formes de partage qu'elle propose.

S'adapte aux besoins 

Pour qu'un tel outil soit accepté dans l'entreprise, il faut en effet que les employés sentent que cet outil leur facilitera la vie au sein de leur équipe. "C'est pour cette raison qu'il ne faut pas mettre en place un outil global dans l'entreprise mais plutôt l'adapter à chaque département et éventuellement lors de projets conséquents", insiste Philip Schaefer. En effet, le département marketing n'a pas la même problématique de collaboration que le service financier. "Notre défi, c'est de créer de l'intégration et une plateforme de brainstorming permanente au sein des entreprises qui veulent innover", explique à L'Atelier Azita Martin, directrice marketing de la société Moxie Software.

... en passant par un usage simple...

L'outil doit donc être le plus intuitif possible pour les collaborateurs. "L'interface que nous proposons aux entreprises est très simple, elle permet à la fois de poster un contenu, de consulter et de vérifier l'avancé des projets". Ces plates-formes sont très intéressantes lorsque plusieurs départements sont amenés à collaborer. "C'est un gain de temps substantiel, notamment lorsque les équipes ne sont pas au même endroit", conclue-t-elle.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas