Design web et e-commerce ne font pas encore bon ménage

Par 20 février 2009 1 commentaire

Pour les internautes français, les sites de commerce en ligne restent souvent difficiles à utiliser. Un problème lié majoritairement à l'ergonomie de ces sites.

Même s'ils s'annoncent satisfaits, les utilisateurs des sites de e-commerce français avouent tout de même rencontrer des difficultés lors de leurs achats en ligne. Difficultés qui s'expliquent en partie par le design desdits sites. Un rapport de l'Observatoire e-performance, qui porte sur l'étude de la satisfaction des internautes en France, Angleterre et Allemagne, montre que les sites français sont ceux qui posent le plus de problème. "Les sites de e-commerce se sont développés sans laisser de place à l'ergonomie", explique à L'Atelier Eric Guitteaud, fondateur de la société DolceVista. Plus des trois quart des internautes disent rencontrer des blocages tout le long de leur parcours sur un site.
Des sites peu adaptés...
Parmi les récriminations : sentiment de tourner en rond, navigation compliquée, visibilité du panier, design et mise en page... Autant de défauts mineurs qui peuvent limiter le taux de conversion entre visite sur le site et achat. Ce qui est normal pour Eric Guitteaud car "les sites ne sont pas testés du point de vu utilisateur. Il manque une analyse quantitative précise, pas un simple questionnaire". D'où la nécessité selon lui de généraliser l'étude du comportement et de la satisfaction des utilisateur. "Il faut se servir de techniques d'eye tracking, les sites ne sont pas pensés pour les internautes, ce sont des rêves d'informaticiens et de graphistes".
... et trop compliqués
Autre problème : les interfaces marchandes en ligne sont souvent trop compliquées pour une population d'utilisateurs de tous âges. "Il existe une fracture numérique entre la population web 2.0 et l'internaute de base" explique-t-il. Résultat : la simplification de la présentation et de la navigation. Une préconisation qui ne s'applique pas seulement aux sites de e-commerce mais aussi à ceux institutionnels. L'étude de l'Observatoire pointe le retard de la France dans ce domaine en Europe. Eric Guitteaud lui, rappelle que "les sites aux Etats-Unis sont beaucoup moins beaux, mais très simples et plus fonctionnels". A noter : en 2008, les sites de e-commerce français font état d'une croissance de près de 30 %.

Haut de page

1 Commentaire

A partir du moment où le graphisme, au sens large du terme (navigation, esthétique, cinématique, lisibilité...) est depuis trop longtemps considéré comme de la déco par les décideurs de projet dans notre pays; il n'y a pas de raison pour que cela évolue. A l'inverse, les pays anglo-saxons pourraient être pris comme modèles pour concevoir des interfaces plus adaptées et efficaces.

Soumis par Vinks (non vérifié) - le 20 février 2009 à 18h50

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas