Deuis hier, la privatisation de l'opérateur espagnol Retevision est

Par 07 août 1997
Mots-clés : Digital Working, Europe

effective. Un mois après que l'offre de rachat de 60 % du capital de Retevision par le consortium conduit par les groupes espagnol Endesa (électricité) et italien STET (télécommunications) ait été...

effective.
Un mois après que l'offre de rachat de 60 % du capital de Retevision par
le consortium conduit par les groupes espagnol Endesa (électricité) et
italien STET (télécommunications) ait été retenue par le gouvernement, un
nouveau conseil d'administration a été formé. En concurrence avec un autre
groupe incluant France Télécom, ce consortium a offert 116.359 milliards
de pesetas (800 millions de dollars) auxquels se sont ajoutés 66.644
milliards lui permettant d'acquérir 70 % du capital au total. Dans les
prochaines années, Retevision devrait être totalement privatisée et
devenir, dans les prochains mois, le deuxième opérateur espagnol pour les
services de téléphonie de base aux côtés de Telefonica.
(Les Echos - 08/08/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas