Deutsche Telekom baissant ses tarifs, ses principaux concurrents doivent suivre.

Par 09 décembre 1998
Mots-clés : Digital Working

Mannesmann Arcor vient d’annoncer qu’il allait diminuer jusqu’à 54 % ses prix dans le téléphone filaire longue distance et qu’il allait simplifier ses modèles tarifaires à compter du 1er janvier 1...

Mannesmann Arcor vient d’annoncer qu’il allait diminuer jusqu’à 54 % ses
prix dans le téléphone filaire longue distance et qu’il allait simplifier
ses modèles tarifaires à compter du 1er janvier 1999. Selon lui, cela lui
permettrait ainsi de reprendre le leadership en matière de tarifs, malgré
une réduction allant jusqu’à 63 % du coût des communications longues
distances annoncée pour le début de l’année prochaine par Deutsche
Telekom. Le régulateur devrait approuver cette semaine cette proposition.
Le troisième opérateur allemand, o.Tel.o, filiale de RWE et Veba, va faire
de même pour passer à nouveau au-dessous des tarifs de Deutsche Telekom.
Depuis janvier dernier, une multitude de petits opérateurs revendeurs sans
réseau ont réussi à prendre des parts de marché grâce à des offres
tarifaires attractives.
Ayant perdu jusqu’à 30 % de parts de marché, Deutsche Telekom a donc
réagi, provoquant ainsi ses concurrents. Seuls quelques-uns de ces petits
opérateurs, comme MobilCom ou TelDaFax devraient pouvoir survivre à cette
guerre des prix.
(Les Echos 09/12/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas