Deutsche Telekom s'apprête à lever 23 milliards de marks en Bourse.

Par 16 avril 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

D'ici à l'été, Deutsche Telekom prévoit de lancer une augmentation de capital destinée à financer son expansion dans les nouveaux services de télécommunications et sur le marché européen. Avec 23 ...

D'ici à l'été, Deutsche Telekom prévoit de lancer une augmentation de
capital destinée à financer son expansion dans les nouveaux services de
télécommunications et sur le marché européen. Avec 23 milliards de marks
(11,7 milliards d'euros), contre 21 milliards de marks lors de
l'introduction en Bourse en 1996, il s 'agira du plus important appel au
marché réalisé dans le pays. Ron Sommer, son PDG, affirmait hier "avec les
efforts spectaculaires d'amélioration de notre rentabilité que nous avons
effectués depuis lors, je suis sûr qu'il nous sera plus facile pour nous
de "vendre" cette opération".
Détenu actuellement à 72 % directement et indirectement par l'Etat
fédéral, à 26 % par le public et à 2 % par France Télécom, Deutsche
Telekom va émettre 286 millions d'actions nouvelles, soit 10 % de son
capital. Alors que l'Etat fédéral ne prendra pas part à cette opération
dont les détails devraient être connus en mai., France Télécom y
participera.
Toutefois, les résultats du premier trimestre de cette année sont
décevants. Deutsche Telekom a enregistré une baisse de 7 % de son chiffre
d'affaires et de 20 % de son résultat opérationnel par rapport à la même
période de l'an passé.
Malgré des baisse de prix en moyenne l'an dernier de 11 %, suivies par une
autre début janvier, Deutsche Telekom n'a augmenté son nombre de minutes
vendues que de 1,5 %, tandis que le marché allemand progressait de 14 %.
Le groupe prévoit une baisse de 20 % en moyenne de ses prix sur l'ensemble
de 1999, ce qui devrait lui permettre d'enrayer les pertes de part de
marché enregistrées l'an dernier. Directeur financier du groupe, Joachim
Kröske, rappelle "sur la longue distance et à l'étranger, nous avons perdu
jusqu'à 30 % en 1998. Toutes activités confondues, nous étions à un recul
de 10 % en fin d'année".
(Les Echos - la Tribune - Le Figaro - 16/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas