Développement d'un générateur miniature capable de s'autoalimenter

Par 05 juillet 2007
Mots-clés : Smart city

Une équipe d'ingénieurs vient de mettre au point un générateur d'un centimètre cube qui tire son énergie des mouvements de son environnement...

Une équipe d'ingénieurs vient de mettre au point un générateur d'un centimètre cube qui tire son énergie des mouvements de son environnement.
 
L’exploitation à grande échelle de l’énergie kinétique est en marche ! L’équipe du docteur Steve Beeby de la School of Electronics and Computer Science vient de mettre au point un générateur capable de s’autoalimenter. Ses principaux atouts sont de taille : son volume réduit à un centimètre carré lui permet de s’immiscer dans les espaces les plus exigus, et son autonomie est intégrale de par sa capacité à générer de l’énergie à partir des mouvements qui l’entourent.    
 
L’autonomie énergétique pour les appareils sans-fil
 
Développé dans le cadre du programme européen VIBES (Vibration Energy Scavenging), ce générateur miniature serait dix fois plus puissant que les autres appareils de sa catégorie. Il aurait à l’origine été conçu pour alimenter électriquement des systèmes de contrôles enchâssés dans des équipements industriels. Dans ce cadre, l’application de cette innovation permettrait de ne pas effectuer de changements périodiques de batteries dans des espaces peu accessibles. D’après le Docteur Beeby « l’exploitation de l’énergie issue de vibrations revêt un intérêt majeur pour l’alimentation des appareils sans-fil ».
 
Un axe de recherche délaissé malgré un fort potentiel
 
Au-delà de l’industrie, les futures applications de ce type de générateur pourraient être nombreuses. L’utilisation à fins médicales du système est déjà évoquée avec la possibilité d’alimenter un pace maker de façon complètement autonome, sans aucune intervention extérieure. Rappelant l’enthousiasme suscité par les technologies sans-fil pour le développement d’appareils miniatures, le Docteur Steve Beeby a soulevé la question du manque d’attention porté à leur mode d’alimentation. Ce serait particulièrement vrai pour les systèmes totalement enchâssés et donc difficilement accessibles. Selon lui, le générateur VIBES constituerait la meilleure réponse à cette problématique. 
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 05/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas