Développement : les technologies doivent s'inscrire dans une stratégie

Par 11 février 2010
Mots-clés : Smart city, Asie du Sud

Utiliser avec succès la high-tech pour intégrer les zones rurales des pays émergents à l'économie passe par une compréhension des besoins locaux et la nécessité de produire du contenu dans les langues parlées par les individus.

Pour transformer le vœu pieu d'utiliser les technologies pour le développement des zones rurales des pays émergents en résultats concrets, une véritable stratégie est nécessaire. C’est ce que proposent des chercheurs indiens* dans un article publié dans l’International Journal of Computer Science. Ainsi, ils rappellent que les politiques d’"e-ruralité" ont besoin de cohérence et doivent respecter les pratiques culturelles locales. Et qu'il est ainsi nécessaire de bien définir les besoins en termes de technologies, de services, d’infrastructure, d’applications, etc. Les chercheurs proposent plusieurs mesures. Peu d’habitants ayant accès à un ordinateur, ils préconisent dans un premier temps de faciliter l’installation de cybercafés. Ou encore d’équiper chaque village d’un ordinateur.
Faciliter l’accès à Internet
L’éducation a également un rôle clé à jouer. Les chercheurs recommandent ainsi de sensibiliser les jeunes habitants en zone rurale au plus tôt, dès le primaire et le secondaire. L’apprentissage de l’informatique doit se faire dans leur langue natale, même s’il convient de renforcer l’enseignement de l’anglais. Par ailleurs, ils considèrent qu’il faut encourager les développeurs de logiciels à produire du contenu dans leur propre langue. La création d’applications et de services répondant aux problématiques des habitants locaux doit également être encouragée. Par exemple, en établissant des centres d’information sur les marchés dans les zones reculées. De la sorte, les paysans resteront informés de l’évolution des cours et pourront envisager plus facilement d’intégrer l’économie mondialisée.
Créer des parcs technologiques en zone rurale
Pour promouvoir l’utilisation des nouvelles technologies en zone rurale, il faut aussi encourager entreprises et spécialistes à s’y installer. Par exemple, en créant des parcs technologiques. Ou encore en encourageant les entreprises de la région à former leurs employés à ces technologies. Enfin, ils rappellent qu'évidemment aucune initiative dans le domaine ne peut fonctionner sans volonté politique forte et sans coopération entre les gouvernements locaux et nationaux, les centres de recherche, les ONG.... L’intégration des nouvelles technologies est un défi particulièrement vif en Inde où à peine 7 % de la population a accès à Internet.
* Le Bahirji Smarak Mahavidyalaya college, L’Institut de Technologie et de Management de Nanded et le Yeshwant Mahavidyalaya college sont impliqués dans le projet.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas