Devrons-nous bientôt payer des timbres pour envoyer des e-mails ?

Par 04 février 2004
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Tout le monde en parle. Le spam coûte 20 milliards par an aux entreprises du monde entier... Le spam est un frein au développement du e-commerce... Le spam excède les internautes... Quelles peuvent...

Tout le monde en parle. Le spam coûte 20 milliards par an aux entreprises du monde entier… Le spam est un frein au développement du e-commerce… Le spam excède les internautes… Quelles peuvent être les armes contre le spam ? La mise en place d’une législation, peut-être, émanant d’une réflexion internationale sur le sujet. Ou alors l’e-mail payant !
Une idée qui a été défendue par plusieurs experts d’Internet, arguant que si l’envoi d’un e-mail coûtait ne serait-ce qu’un centime d’euro, le spam serait éradiqué. Plusieurs fois, cette idée a été combattue, au nom de la liberté d’Internet et de l’inapplicabilité d’un paiement des e-mails. Ceci dit, aujourd’hui, cette proposition revient en force, et les deux plus gros fournisseurs de service e-mail que sont Microsoft et Yahoo l’étudient avec moult attention.
Bill Gates annonçait le mois dernier à Davos que le spam ne serait plus un problème d’ici 18 mois... évoquant cette possibilité de la mise en place d’une taxe sur l’e-mail. De son côté, Yahoo fait plancher la start-up californienne Goodmail sur une solution d’affranchissement des courriels. Cependant, avant que le paiement d’e-mail soit effectif il faudra peut-être attendre quelques temps, car les oppositions sont vives du côté des particuliers, habitués à envoyer des courriers par Internet sans compter.
A moins que le courrier électronique ne demeure gratuit pour eux ? La solution à laquelle travaille Goodmail propose que seuls les gros expéditeurs de courriels paient un affranchissement au fournisseur d’accès Internet de son destinataire. Ensuite, les fournisseurs partageraient avec leurs abonnés les recettes de ces affranchissements, en leur accordant un nombre gratuit d’e-mails, ou en réduisant le coût de leur abonnement mensuel au service de courrier électronique.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas