Le diagnostic assisté est permis par l’intelligence artificielle

Par 12 avril 2016
La radiologie se dote de nouvelle technologies

Des chercheurs israéliens ont mis au point une solution en deep learning pour faire gagner du temps aux médecins lors de leurs diagnostics.

A l’instar de Watson, le robot d’IBM capable de discuter avec un médecin pour le mener vers le bon diagnostic, la solution d’intelligence artificielle imaginée par la professeure Hayit Greenspan assiste le personnel médical dans leur surcharge de travail.

A la Faculté d’Ingénierie de Tel Aviv, elle a imaginé une variété d’outils numériques destinés aux radiologues. En lisant une image médicale, l’appareil est capable de déterminer si le patient est en bonne ou en mauvaise santé ainsi que d’émettre un premier diagnostic de sa pathologie. Le médecin sait donc sur quels cas il doit se pencher au plus vite pour émettre son diagnostic définitif et définir les soins dont le patient a besoin.

Modélisé pour l’apprentissage automatique, l’algorithme apprend de lui-même à mesure qu’il a affaire à des radiographies. Mais Hayit Greenspan et son équipe sont allées plus loin : il s’instruit aussi des milliers d’images médicales déjà présentes sur Google.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas