DiCoMa, un système d'aide à la prise de décision en situation de crise

Par 07 novembre 2012
Mots-clés : Digital Working, DiCoMa, Europe
DiCoMa

Le projet consiste en un ensemble d'outils qui collectent des données antérieures et d'autres concernant le désastre survenu. Le tout est compilé graphiquement et textuellement, et donne une orientation de décision.

Pour faciliter la prise de décisions en contexte de crise (tremblements de terre, incendies ou encore conditions météorologiques difficiles), le projet DiCoMa fournit un ensemble d’outils visant à améliorer l’efficacité des décideurs grâce à une formation et à un soutien dans le domaine. "Le système permet lors d’un ouragan d’un feu de forêts ou toutes autres catastrophes naturelles, de recevoir des données en temps réel sur son smartphone. Celles-ci informent de ce qu’il se passe et permettent de prendre des décisions rapidement ", confie à L’Atelier Tonny Velin, directeur d’Answare, rencontré lors du Co-summit 2012 organisé par ITEA2 et ARTEMIS. A partir de diverses informations, le système donne une orientation de décision, mais ne décide rien à la place de l’utilisateur, note-il. En effet, l’intervention de l’homme est obligatoire pour la prise de décision finale.

Un système en fonction des crises

En fait, un système d’information géographique (GIS) fournit aux décideurs des informations sur les terrains. De plus il existe une base de données dans laquelle se trouvent des informations sur d’autres événements similaires. Enfin, l’application  avertit les premiers arrivants à savoir : les pompiers, la police etc. DiCoMa propose des applications qui pourront être utilisés par les décideurs lors de catastrophes réelles ou simulées. Celles-ci proposeraient les informations nécessaires à la prise de décision ainsi que des mesures alternatives en indiquant pour chacune d’elle l’implication. L’application diffuse aussi les décisions à toutes les équipes, et les organismes impliqués dans le processus de réponses aux catastrophes. "Cet outil d’aide à la décision établit des règles en fonction du type de crise. Plus il y a de crises, plus le système s’alimente", ajoute Tonny Velin. Pour ce faire le système comprend notamment des outils d’abstraction de données. Ceux-ci permettent de créer un ensemble unifié de données grâce à des sources privées et publiques qui sont ainsi facilement comprises et explorées par les décideurs.

Outils d’analyse de données

Le système propose également de créer une suite d’outils de simulation qui modèle à la fois le comportement humain et les phénomènes naturels. Les modèles sont ainsi basés sur des travaux théoriques mais également une expérience sur le terrain. Et ils sont incorporés dans un système de décision qui aide les individus à prédire les effets de décisions données, dans le but de choisir la plus adaptée. Afin de faciliter la coopération dans la gestion des catastrophes, un ensemble international de procédés et de règles standardisées sera mis en place. Ces nouveaux procédés seront d'abord introduits dans des Comités européens de normalisation et, ensuite, contribueront aux standards d’international.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas