DicteeOnLine transforme la voix en texte sur le Web

Par 12 septembre 2008
Mots-clés : Smart city

Grâce à un système de mutualisation du logiciel SpeechMagic de Philips, ce service de retranscription automatique en ligne réduit les délais de production des comptes-rendus professionnels. Le tout à un prix raisonnable.

Certaines professions doivent produire de plus en plus de comptes-rendus dont la frappe encombre les secrétariats et leur fait perdre du temps. Il existe diverses solutions de retranscription automatique par reconnaissance vocale, mais celles-ci induisent des contraintes techniques et financières importantes pour un rendu souvent insuffisant. LED Engineering souhaite remédier à ces défauts. Cette jeune société française a élaboré DicteeOnLine, un outil professionnel de reconnaissance vocale externalisé fondé sur une mutualisation du logiciel SpeechMagic de Philips. Cette technologie étant hébergée sur les réseaux de la société, l'utilisateur n'a besoin que d'un microphone et d'un ordinateur connecté à Internet sur lequel est installé un logiciel. Le service ne nécessite aucun investissement : il fonctionne selon un système d'abonnement mensuel compris entre 50 et 100 euros. "Il s'agit du premier service de transcription informatique par Internet", explique à L'Atelier Gaël Somon, responsables Grands Comptes et Distribution chez LED Engineering.
70 % de réduction du temps de frappe
"Tout en restant à un prix raisonnable, cette solution est beaucoup plus efficace que d'autres logiciels. Elle permet de réduire le temps de frappe de 70 %. L'utilisateur peut ainsi se concentrer sur d'autres tâches plus importantes". DicteeOnLineprésente également l'avantage d'être beaucoup plus rapide et moins onéreux que les services de télé-secrétariat. Tandis que ceux-ci demandent plusieurs heures pour le retour de documents, celui-là effectue la même tâche en moins de trois minutes. L'utilisation du logiciel se fait à l'aide de deux modules. "Recorder" permet à l'utilisateur d'enregistrer ses dictées et de les envoyer via Internet sur les serveurs de reconnaissance vocale de la société où elles sont automatiquement traduites. Les dictées sont ensuite récupérées par le module "Correction". Le texte reconnu est alors synchronisé avec les sons enregistrés, ce qui permet à l'utilisateur de corriger les éventuelles erreurs en un temps très réduit.
Secteurs médical et juridique
Autre avantage : le logiciel peut être installé sur un nombre illimité de postes, si bien que l'utilisateur peut effectuer ses corrections où il le souhaite, que ce soit au bureau ou à domicile. Les secteurs médical et juridique sont les principales cibles visées par DicteeOnLine car le système ne dispose pour le moment que de trois dictionnaires relatifs à ces domaines et compatibles avec SpeechMagic. Tous les gros producteurs de documents représentent cependant un marché potentiel. "D'autres métiers tels que le notariat, l'assurance, le journalisme spécialisé, la police etc. sont susceptibles de nous intéresser. Mais nous devrons pour ce faire élaborer des dictionnaires adaptés, ce qui coûte très cher." DicteeOnLine ne pourra donc être étendu à d'autres professions que s'il rencontre un succès initial suffisant. Cette solution a été présentée au Forum Ocova 2008.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas