Digifit passe par les enjeux nutritionnels pour coacher les salariés

Par 12 novembre 2012
Digifit

La startup néerlandaise propose une application combinant alimentation et exercices physiques. Chaque entreprise peut la personnaliser à ses couleurs.

Les employés ayant un style de vie équilibré seraient plus productifs, soulignait récemment une étude de TNO, un institut de recherche néerlandais. Aux entreprises du coup de s'impliquer dans ce bien être ? La question est encore ouverte, avec néanmoins de plus en plus d'initiatives qui se développent sur le sujet, à l'instar d'Healthrageous, qui propose une surveillance à distance de sa santé. "La demande provenant des entreprises est croissante pour les solutions axées sur le bien-être", expliquait à L'Atelier Hugo Braam, Fondateur de Digifit, rencontré à l'occasion du Health 2.0 Europe à Berlin. Sa startup met au point des services de coaching pour l'hygiène de vie. Au départ, la plateforme avait été développée pour le grand public.

Ecouter l'intégralité de l'interview (en anglais)

Interview de Hugo Braam, fondateur de Digifit by L Atelier

Un écosystème de gestion de la santé

Fondée en 2008, Digifit développe des applications dans le domaine de la santé, du style de vie et de la remise en forme, en utilisant la technologie pour soutenir et motiver les individus à avoir une vie plus saine et plus active. Pour les entreprises, l'une de ses applications, Vitalence, combine à la fois l'aspect nutritionnel et les exercices physiques avec beaucoup de détails pour pouvoir s'adapter aux besoins et aux objectifs de chacun des utilisateurs. Cette solution s'adresse aux fournisseurs de services de santé qui permet de gérer à distance le mode de vie et de le coacher. Digifit propose ainsi de personnaliser sa solution aux couleurs de l'entreprise. "Selon l'étude TNO, chaque euro investit dans la prévention du bien-être rapporterait deux euros", poursuit Hugo Braam.

La question de vie privée

Evidemment, la question du droit d'accès à la vie privée se repose. A cela, Hugo Braam explique que l'utilisateur est libre de partager ou non des informations et avec qui il le souhaite. "Nous constatons que les utilisateurs aiment partager ces informations sur leur santé car le fait d'avoir le regard des autres sur ces actions est un moteur pour leur engagement et leur motivation". D'autres applications ont été présentées au Health 2.0 Europe, comme l'application irlandaise gethealthapp, la finlandaise Heia Heia, deux plateformes web et mobile qui mêlent ludification et social pour encourager les employés à avoir un mode de vie plus sain, ou encore Sleepio, un coach pour le sommeil.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas