Digipill, le médicament du futur ?

Par 11 décembre 2012
digipill

Le son comme facteur de motivation? C'est l'idée proposée par Digipill, une pilule mise au point grâce à l'étude de psychanalystes.

Les vacances de Noël sont presque arrivées. Et si vous faites partie des personnes qui déconnectent difficilement du travail, même en vacances, ceci pourrait vous être utile :

YUZA, une entreprise spécialisée dans le développement d'applications mobiles a réalisé en collaboration avec l’expert neuro-linguistique Brian Colbert une espèce de pilule numérique, sous forme d’application iPhone/iPad.

Mais, à quoi sert cette pilule exactement ? Qu’est-ce qu’elle soigne ?

Ces pilules utilisent une variété de méthodes stimulantes – telles que la psycho-acoustique, la distorsion linguistique, les boucles sonores, les interfaces et des rythmes hypnotiques, tout un programme ! - pour influer sur votre comportement. Il est à utiliser dès qu’on se sent stressé, anxieux, somnolent, en manque d'inspiration. Un moyen de remplacer les Red Bull, anxiolytiques ou les vacances - qu'on n'aura pas tout de suite.

Souvenez-vous, vendredi dernier, on vous parlait d'une étude sur l'addiction aux appareils. Là, d'autres travaillent à une solution médicale numérique; Juste au cas où nous ne serions pas déjà assez dépendants de nos petits objets, n'est ce pas?

L'outil s'apparente à de l’hypnose : c’est similaire, mais pas identique, selon l’explication de l’expert Brian Colbert. Cette méthode auditive utiliserait un procédé unique qui maintient le cerveau à des fréquences spécifiques, et ce, en permanence.

L’utilisation est facile. Une fois l'application téléchargée, vous pouvez choisir la pilule de votre choix (sleep deeply, t-break, perfect pitch…). Chacune des pilules est prescrite en fonction de ce que vous recherchez. Par exemple, « sleep deeply » favorisera une bonne nuit de sommeil et « perfect pitch » la confiance en soi, etc.

Brian Colbert explique que le sentiment de détente et de bien-être produit par chaque pilule peut durer des heures. Quand même d’autres, selon lui, comme "Perfect Pitch" peuvent perdurer pour la vie.

Evidemment, une telle affirmation laisse sceptique, mais d'un autre côté ça donne envie d’essayer, d’y « goûter » ou plus précisément d’écouter. Encore faudrait-il que l'application marche. Nous avons voulu l’essayer mais malheureusement l’application n’a fonctionné ni sur iPad ni sur iPhone. On attendra donc janvier 2013 pour tester l'application Android.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas