Digit aide à automatiser plus l’épargne grâce à l’analyse des dépenses

Par 18 décembre 2014 1 commentaire
digit

Grâce à une analyse algorithmique des transactions de ses utilisateurs, Digit est mesure d’identifier les postes de dépenses principaux et d’épargner à leur place toutes les semaines.

L’épargne est un des sujets clés traités par de nombreuses start-ups appartenant au mouvement de la "fintech" (pour finance technology). Présente lors de la conférence DEMO Fall qui s’est tenue il y a peu à San Jose, la start-up Wealthfront dirigée par Adam Nash propose une plateforme d’investissements destinée aux Millenials, qui est suffisamment automatisée pour que les utilisateurs n’aient pas à s’en préoccuper pour leur épargne et investissements.

De même, la start-up californienne Earnest propose des prêts à taux réduits, et permet à ses utilisateurs de s’affranchir des "credit score", mesure nécessaire pour emprunter aux Etats-Unis. Pour cela, Earnest prend en compte différentes métriques, comme l’éducation, les postes de dépenses récurrents, l’historique professionnel… et permet donc d’économiser pour le futur.

Basée à San Francisco, Digit se concentre quant à elle pleinement sur l’épargne. En effet, la mission de la start-up est d’automatiser intelligemment les économies de ses utilisateurs, en se présentant comme un complément des services bancaires classiques. Pour ce faire, ceux-ci doivent lier leur compte bancaire à l’application afin qu’un algorithme analyse leurs revenus et leurs habitudes de dépenses. Ensuite, tous les 2 ou 3 jours, Digit est en mesure d’effectuer des économies (allant généralement de 5 à 50 dollars) en fonction des capacités de dépenses de l’utilisateur, et dispose même d’un accord stipulant que ses clients ne seront jamais à découvert.

Ensuite, Digit fonctionne comme un « portefeuille » électronique : les économies sont mises sur un compte Digit, et les utilisateurs peuvent à tout moment retirer les fonds et les transférer sur leurs comptes bancaires. Le service garantit le dépôt en un jour ouvré, simplement en envoyant un SMS, des transferts illimités et aucun frais de virement.

La start-up, qui vient de sécuriser une levée de fonds (seeding) de 2,5 millions de dollars, s’adresse donc à ceux qui ne prennent pas le temps de gérer leurs épargnes, mais aussi à ceux qui ont encore du mal avec cette notion. Durant son programme pilote qui a débuté en Aout 2014, Digit a réussi à faire économiser 600 000 dollars à tous ses utilisateurs, soit environ 5,5 % d’économie par mois sur leurs salaires.

 

 

 

Haut de page

1 Commentaire

Pour que les utilisateurs n'aient pas / pas n'est pas
Historique porfessionnel / UN historique
Transférer sur leurs compteS bancaireS

Dommage....

Soumis par Jassogne (non vérifié) - le 20 décembre 2014 à 10h42

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas