Les directeurs informatiques : grand optimisme et prévisions de dépenses

Par 31 août 2004
Mots-clés : Smart city

Un vent d’optimisme souffle sur les directions informatiques des entreprises américaines. Selon une étude publiée hier par le cabinet Forrester Research, celles-ci sont trois fois plus nombreuses...

Un vent d’optimisme souffle sur les directions informatiques des entreprises américaines. Selon une étude publiée hier par le cabinet Forrester Research, celles-ci sont trois fois plus nombreuses à juger que le « climat est très favorable » que lors de la précédente étude, réalisée au second trimestre 2004. A tel point que 66 % des responsables informatiques interrogés par Forrester Research prévoient d’augmenter leurs budgets en 2005.

Le cabinet a ainsi publié ses propres prévisions sur le marché américain en 2005 : selon ses analystes, les dépenses en ordinateurs et serveurs augmenteront de 14 %. Une croissance soutenue à court terme par l’équipement en logiciels libres et en serveurs lames, mais qui s’essoufflerait ensuite. Les dépenses en biens, services et conseil progresseront de 7 % en 2005 et continueront ainsi leur progression annuelle jusqu’en 2008.

A l’occasion d’une seconde étude, les analystes de Forrester Research ont sondé plus de 1400 professionnels américains et européens, responsables des investissements au sein de leur entreprise. Il apparaît que 80 % d’entre eux comptent acheter des ordinateurs et 72 % des serveurs.

Le matériel semble clairement privilégié, au détriment des logiciels et des applications. En revanche, l’on note une dissension entre Européens et Américains sur la valeur de l’investissement à concéder en ce qui concerne les serveurs : 20 % des Européens annoncent qu’ils dépenseront au moins 500.000 dollars, contre 9 % seulement des Américains.

D’un côté de l’Atlantique comme de l’autre, les directeurs informatiques sont en revanche au diapason en ce qui concerne leur priorité : la sécurité. 67 % des sondés annoncent leur intention d’acquérir une nouvelle technologie d’ici la fin de l’année, et 12 % de ces acheteurs potentiels déclarent qu’ils comptent dépenser au minimum 500.000 dollars.

(Atelier groupe BNP Paribas – 31/08/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas