Disparition de Bob Bemer, le père de l’ASCII

Par 28 juin 2004
Mots-clés : Smart city

Son nom ne vous dit sans doute pas grand chose. Et pourtant, tout un chacun devrait remercier Bob Bemer à chaque allumage de son ordinateur. Monsieur Bemer compte en effet au nombre de ceux qui...

Son nom ne vous dit sans doute pas grand chose. Et pourtant, tout un chacun devrait remercier Bob Bemer à chaque allumage de son ordinateur. Monsieur Bemer compte en effet au nombre de ceux qui ont beaucoup fait pour l’informatique telle qu’elle existe aujourd’hui. En 1961, Bob Bemer devient le « père de l’ASCII (American Standard Code for Information Interchange, prononcez « Azki »), ce langage devenu un standard mondial qui permet à nos ordinateurs de traduire lettres et chiffres en langage numérique. Plus tôt, à la fin des années 1950, Bemer avait déjà joué un rôle crucial de conseil dans la mise au point du langage Cobol (COmmon Business Oriented Language). Ce n’est pas tout : la touche escape… l’antislash (\)… C’est encore Bemer, cet homme inspiré qui dès l’année 1971 avait flairé le bug de l’an 2000. Une avance de trente ans qui n’a pas été prise au sérieux à l’époque par le Pentagone, le département américain à la défense et nombre de spécialistes informatiques. Bemer avait pourtant bien compris que les ordinateurs, qui utilisent des dates à deux chiffres au lieu de quatre confondraient l’an 2000 avec l’an 1900. Après une carrière forte d’expérience chez de grands noms comme IBM, Bull ou encore Honeywell et une retraite passée devant son PC, Bemer s’est éteint le 22 juin à l’âge de 84 ans. (Atelier groupe BNP Paribas – 28/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas