Qui distribuera l'iPhone au Japon ?

Par 26 décembre 2007

Après les Etats-Unis et une partie de l'Europe, Apple cherche un nouveau marché pour distribuer son iPhone en Asie. Toutefois, après un désaccord avec China Mobile, le premier opérateur chinois de téléphonie mobile, la firme à la Pomme se tourne désormais vers le territoire japonais. Steve Jobs, le PDG du géant américain Apple, aurait récemment rencontré à San Francisco le président NTT DoCoMo (premier opérateur mobile du Japon), Masao Nakamura, ainsi que des dirigeants de Softbank, (le 3ème opérateur) en vue de lancer l’iPhone au Japon, selon le Wall Street Journal.

Un concurrence locale forte Avec quelque 100 millions d’utilisateurs qui renouvellent leur mobile en moyenne tous les deux ans et sont prêts à payer cher pour des modèles sophistiqués multifonctions, le Japon représente un marché très attractif. Cependant, même si Apple y est présent déjà depuis longtemps, le Japon reste un marché difficile. Déjà plus de 10 fabricants locaux de mobiles travaillent en étroite collaboration avec les trois opérateurs télécoms. Les fabricants étrangers n'y détiennent pour leur part qu'environ 10% de parts de marché en terme des ventes annuels de mobile. Soit 45 à 50 millions d’unités, selon l’Institut de recherche Yano. Parmi les constructeurs locaux, Sharp domine le secteur : 26,2% de parts de marché entre avril et septembre 2007, selon MM Research Institute. Avec quel opérateur japonais s'associer ? Apple avait exprimé vouloir entrer sur le marché asiatique à partir de 2008. Pour la firme américaine, le Japon représente une étape importante pour atteindre l'objectif qu'elle s'est fixé : vendre 10 millions iPhone avant fin 2008. Mais avec opérateur s’associer ? Apple discute depuis certain temps avec Softbank. Pour autant NTT DoCoMo semble rester le premier choix d'Apple, selon des sources proches du dossier. Il semblerait qu'aujourd'hui les discussions avec les partenaires japonais achoppent encore sur le pourcentage réclamé par Apple sur les nouveaux abonnements liés à l'iPhone. La firme américaine réclame jusqu'à 10%. Rappelons que sur le marché japonais, NTT DoCoMo se classe en tête avec 53 millions d’abonnés, suivi par KDDI (30 millions) puis par Softbank (17,4 millions). Soit un total d'environ 100 millions d’abonnés dont 81,7 millions sont connectés en 3G. L'iPhone devra donc être au minimum compatible avec la 3G japonaise, alors que les opérateurs locaux adoptent déjà de manière relativement massive la 3,5G. Sur le continent nord-américain, déjà 1,4 million d'iPhone ont été écoulés en exclusivité avec AT&T. En Europe, Apple s’est associé avec Orange en France, T-Mobile en Allemagne et O2 en Angleterre. [Via : Wall Street Journal] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas