Le district Castres-Mazamet met en place un consortium.

Par 05 avril 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Les statuts du consortium Codremsi pour le réseau métropolitain de télécommunications ont été adoptés en fin de semaine dernière. Cette association réunit des entreprises spécialisées dans l'adminis...

Les statuts du consortium Codremsi pour le réseau métropolitain de
télécommunications ont été adoptés en fin de semaine dernière. Cette
association réunit des entreprises spécialisées dans l'administration et
la gestion des réseaux, comme Expertdata, filiale de la Compagnie des
Signaux, Spie Trindel (constructeur du réseau), Cap Laser, Cegetel (qui a
remporté la consultation pour l'exploitation du réseau) et la SAEM
Intermédiasud (propriétaire des installations).
Le réseau haut débit du district Castres-Mazamet entre ainsi dans sa phase
opérationnelle.
35 km de réseau en fibre optique ont été installés depuis la fin de
l'automne et les deux principaux utilisateurs livrés.
Les laboratoires Pierre Fabre ont inauguré le 11 février dernier la
première partie de ce réseau permettant à la société de relier entre eux
les dix sites du groupe tarnois avec des liaisons à 155 mégabits par
seconde.
Pour sa part, la ville de Castres vient de recevoir la première tranche
devant permettre la constitution de l'Intranet municipal. Le maire de
Castres, Arnaud Mandement, explique "Outre les liaisons entre les divers
services municipaux, nous nous orientons vers quatre pistes de services :
un réseau santé-social, des réseaux citoyens autour de la culture et du
multimédia, la liaison de toutes les écoles du district, et pour le
supérieur, la création d'un centre de recherche multimédia autour de l'IUT
et d'une école d'ingénieurs multimédias". Devant être opérationnels dès
l'an prochain, ces projets seront complétés par la construction d'une
autre tranche du réseau vers Mazamet, dans le cadre du district.
Les entreprises pourraient être connectées dès cet été. Selon Thierry
Bardy, le directeur d'Intermédiasud, la demande est forte "notre problème
est aujourd'hui de gérer cette demande, mais nous ne sommes pas encore
tout à fait prêts, on est encore en train de constituer l'offre, notamment
en termes de tarifs".
Afin de constituer un "portail" spécifique pour les entreprises, des
contacts ont été pris avec Business Village (filiale de Paribas).
Afin de raccorder les habitants de Castres, un câblo-opérateur est
actuellement recherché. Celui-ci offrirait, outre des connexions à
Internet, des services à valeur ajoutée, comme par exemple le soutien
scolaire.
Toutefois, la question délicate de la téléphonie reste encore à régler.
Arnaud Mandement explique "Cegetel est intéressé par des expérimentations
de téléphone sur Internet, mais il y a encore des incertitudes sur le plan
juridique. J'ai bon espoir tout de même, nous avons le soutien de
Bruxelles et des parlementaires avec l'amendement sénatorial à la loi sur
l'aménagement du territoire".
Le monopole de France Télécom sur les communications locales interdit pour
l'instant ces expériences.
(Les Echos - 6/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas