Avec Do, IFTTT creuse le concept d’automatisation du web

Par 23 février 2015
do

Le service d’automatisation des tâches IFTTT a dévoilé Do, outil permettant d’effectuer des tâches récurrentes grâce à un seul bouton nommé « Do ».

L’automatisation des tâches et l’intégration sont deux tendances dominantes dans les nouvelles start-up technologiques. Deux raisons à cela : les outils utilisés quotidiennement par les utilisateurs sont de plus en plus nombreux et aucun moyen ne permettait d’automatiser des tâches quotidiennes et récurrentes, et, Internet des objets oblige,  de plus en plus d’objets deviennent connectés. . Ils pourraient être quelques 80 milliards dans le monde en 2020 selon l’Idate. L’intégration est aujourd’hui essentielle au vu du nombre d’outils utilisés quotidiennement dans le monde professionnel (mail, Google Drive, Evernote, réseaux sociaux …). C’est une des raisons du succès de services de collaboration professionnelle : Slack est l’outil de communication en entreprise le plus prisé (au vu des multiples intégrations qu’il propose et de l’interface de communication très fluide) ou encore le calendrier Sunrise, venant d’être racheté par Microsoft pour 100 millions de dollars) qui propose aussi une intégration directement dans le calendrier personnel. 

Aussi, de nombreuses start-up se sont lancées dans l’automatisation des tâches. La plus connue d’entre elle est IFTTT - pour « If This Then That », boucle informatique classique - permettant simplement à l’utilisateur du service de dire littéralement : « s’il le se passe ceci, alors effectue cela ». Par exemple, il est possible d’automatiser ses tweets si des mots clés préalablement définis se retrouvent dans des articles préalablement choisis aussi. En complément de ce service, IFTTT vient d’annoncer le lancement de Do, outils permettant à l’utilisateur simplement d’effectuer des actions paramétrées en appuyant sur un bouton « Do ».

« Un bouton à tout faire » 

Cette idée d’avoir un seul terminal ou produit pour contrôler toutes les actions via Internet n’est pas nouvelle. Il y a quelques semaines, l’Atelier interrogeait Harri Rautio, patron de la start-up finlandaise The Button Corporation, qui développe un bouton connecté à tout faire. L’objectif reste toujours le même : pouvoir interagir simplement grâce à une seule action avec les objets connectés de son entourage. Grâce à ce bouton, il est par exemple possible d’envoyer un mail ou encore d’appeler un taxi. 

 

L’idée d’IFTTT est semblable. Avec son nouveau service nommé « Do », la start-up propose une application smartphone où l’utilisateur est en mesure de configurer des tâches. 

    

IFTTT cible surtout les tâches récurrentes et spécifiques, selon les mots du fondateur et CEO Linden Tibbets. Aussi, l’opportunité de l’intégration de ce service dans les objets connectés comme la montre d’Apple dont la sortie est prévue en avril pourrait faciliter les tâches spécifiques des utilisateurs. « Il est possible que l’application soit disponible sur la montre » précise Tibbets. IFTTT démontre avec ce nouveau produit que les objets connectés vont devenir liées les uns aux autres et que l’automatisation va en fluidifier l’usage. La start-up Zapier a d’ailleurs pour mission d’automatiser aussi les tâches en liant les actions de différentes applications. 

Automatisation des applications grâce à Zapier.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas