DoCoMo, Alcatel, Nec, Siemens... : Ensemble, ils planchent sur la téléphonie 4G

Par 03 janvier 2005
Mots-clés : Digital Working

Nous avons à peine eu le temps de goûter aux plaisirs de la 3G que déjà les grands du secteur planchent sur la téléphonie de quatrième génération. Le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun a...

Nous avons à peine eu le temps de goûter aux plaisirs de la 3G que déjà les grands du secteur planchent sur la téléphonie de quatrième génération. Le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun a révélé dans son édition de vendredi qu'ils étaient ainsi 26 industriels à s'être rapprochés pour travailler sur cette nouvelle technologie.
Qu'on l'appelle 4G ou "super 3G", la technologie en question a pour principal objectif de doper la vitesse de transmission des données sur le réseau, pour atteindre les 30 à 100 mégabits par seconde (contre des vitesses de transmission pouvant atteindre les 2 mégabits par seconde aujourd'hui, avec la 3G). Une nouvelle rapidité qui permettrait d'augmenter la qualité des films, des clips et des jeux vidéo sur terminaux mobiles.
Au nombre des participants rassemblés sous l'impulsion du japonais DoCoMo, on notera la présence d'équipementiers (le français Alcatel, l'allemand Siemens, le japonais Nec...) et d'opérateurs comme Vodafone, Cingular, etc. Ensemble, ils devraient avoir établi les normes technologiques de la 4G d'ici 2007, pour un lancement commercial qui devrait avoir lieu en 2009 ou 2010.
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas