Donner ses préférences est synonyme de vote électronique

Par 17 mars 2008
Mots-clés : Smart city

Selectricity offre aux votants une alternative : plutôt que de se calquer sur le modèle d'élection traditionnelle, le logiciel établit un système préférentiel.

Les systèmes de vote alternatifs permettant aux participants de classer leurs préférences plutôt que de sélectionner un seul candidat, étaient jusque là difficiles à mettre en place. Ils représentent pourtant un processus de décision bien utile dans le cadre de sondages, jeux télévisés ou encore d'élections à petite échelle. Pour répondre à cette complexité, des chercheurs du MIT ont développé un nouveau logiciel qui prétend rendre les systèmes de vote par classification plus simples d'utilisation tout en délivrant des résultats pertinents. Ce système, baptisé Selectricity, met un site Internet à la disposition du public et permet aux utilisateurs de créer leur propre sondage, ceci à différentes échelles. Benjamin Hill, l'un des fondateurs du dispositif, explique : "avec ce logiciel, n'importe qui peut se rendre sur le site selectricity.org et créer un "Quickvote". C'est un sondage, dont l'internaute détermine en quelques minutes la question et les différentes réponses proposées aux votants".
Différentes échelles de vote
Et de continuer : "une URL est ensuite délivrée et l'utilisateur l'envoie à ses contacts. Ces derniers n'ont plus qu'à se rendre sur le site et classer leurs réponses dans l'ordre de leurs préférences." Il existe aussi une version simplifiée qui fonctionne avec des mobiles en utilisant des texto. Une facilité d'exécution qui fait que des centaines de personnes l'ont déjà utilisée pour des décisions aussi anodines que le choix d'un restaurant ou encore le lieu d'un rendez-vous. Mais ce système est assez développé pour organiser de vraies élections. Ainsi, en février, l'organisation nationale Students for Free Culture a utilisé le système pour organiser l'élection de ses cinq directeurs. Les seize campus membres de l'association devaient choisir leurs élus parmi les treize candidats. Chacun des participants a pu établir le classement de ses candidats préférés, ce qui a donné un résultat différent de celui qui serait ressorti d'un vote traditionnel.
Des résultats plus équitables
En effet, le candidat qui aurait été élu en temps normal, ressortait quatre fois en première place, mais le reste du temps il figurait en bas de liste. S'il avait été élu, la majorité des votants aurait été déçue. Avec le système préférentiel de Selectricity, le candidat gagnant avait été deux fois le premier choix, mais il faisait partie du top trois de presque tous les électeurs. "A la fin, le système préférentiel a démontré son efficacité," se réjouit Benjamin Hill. Car si la méthode de vote traditionnelle avait été choisie, le candidat élu n'aurait même pas fait partie du top cinq.  Par ailleurs, les utilisateurs peuvent sélectionner les différentes méthodes de calcul des réponses (la méthode Condorcet, la Schulze etc.) afin de comparer les résultats. MTV a récompensé Selectricity via son prix "MTVU Digital Incubator" et une prime de 30 000$. La chaîne prévoit d'utiliser ce système dans les prochaines semaines afin d'organiser un vote des téléspectateurs qui choisiront leurs programmes préférés.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas