Sur le dossier des télécommunications, le Japon et les Etats-Unis

Par 10 septembre 1997

choisissent la négociation plutôt que l'affrontement. A l'occasion de la rencontre de leurs représentants à Tokyo, les deux pays ont effectivement fait des concessions réciproques. Les autorités amé...

choisissent la négociation plutôt que l'affrontement. A l'occasion de la
rencontre de leurs représentants à Tokyo, les deux pays ont effectivement
fait des concessions réciproques. Les autorités américaines vont, pour
leur part, traiter rapidement les demandes d'autorisation déposées en mars
par les opérateurs japonais NTT et KDD désireux d'offrir des services de
télécommunications depuis les Etats-Unis. Ayant déposé au total quatre
demandes d'autorisation auprès de la FCC, les deux compagnies nippones
devraient recevoir rapidement des autorisations.
Pour sa part, le Japon a accepté d'ouvrir des négociations officielles
portant sur le prolongement de l'accord bilatéral régissant la politique
d'achats du groupe NTT. A la fin du mois, l'accord initial vient à son
terme. Le japonais a acheté pour 1,5 milliard de dollars de matériels
étrangers au cours de l'exercice achevé fin mars.
Une étude de la demande américaine de suppression du plafond limitant à 20
% le pourcentage de capital de NTT et de KDD détenus par des intérêts
étrangers sera également effectuée par Washington et Tokyo.
(Les Echos - 10/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas