dotMobi veut mettre les PME au web mobile

Par 13 novembre 2008
Mots-clés : Smart city

Pour populariser l'Internet mobile, il faut reconfigurer l'ensemble de ses sites. Le fournisseur du .mobi propose un service d'adaptation automatique pour les entreprises qui n'en ont pas forcément les moyens.

Les combinés nomades avec accès à Internet se multiplient. Pourtant les entreprises sont loin d'avoir développé une version lisible sur téléphone portable de leur site. C'est encore plus vrai pour les petites entreprises qui n'ont pas forcément les moyens et/ou l'expertise technique suffisante pour réaliser leur propre site mobile. C'est ce public que vise dotMobi, avec un système capable de configurer automatiquement un site traditionnel en une interface mobile, ce quel que soient le modèle du téléphone et le fournisseur de services. Fait intéressant : le site ne sera pas configuré de manière aléatoire. Le service, Instant Mobilizer, s'attachera à faire apparaître de manière évidente plusieurs caractéristiques importantes pour une entreprise qui souhaite faire du mobile un nouveau support d'affaires.
Un Web mobile utilitaire
Les clients qui se rendront sur l'interface mobile trouveront ainsi un accès immédiat à l'adresse et le téléphone de la société, ou encore un lien automatique vers Google Maps. "Les clients recherchent l'utilité et non pas le côté divertissement du Web mobile", souligne ainsi Amy Mischler, vice-présidente des services Identité et Marque chez dotMobi. Les clients se verront offrir par le fournisseur Device Atlas une base de données. Celle-ci recense les caractéristiques techniques (taille de l'écran, couleur ou N&B, etc.) des appareils mobiles, ce qui permet d'optimiser les sites générés par Instant Mobilizer. Et elle est particulièrement adaptée aux entreprises qui déposent un site en .mobi. Extension dont le créateur n'est autre que dotMobi...
Référencé par les moteurs de recherche mobiles
"Étant donné que les sites créés avec Instant Mobilizer recourent au domaine .mobi, ils sont aisément trouvables par les moteurs mobiles et donc par les clients souhaitant joindre rapidement une entreprise", ajoute Amy Mischler. Si l'on en croit les chiffres délivrés par l'Institute of Business Value d'IBM, le système est loin d'être anodin : la moitié des internautes se rendrait sur le Web depuis un appareil mobile plutôt que depuis un PC traditionnel. Soit un potentiel de près d'1,3 milliard de clients. D'où la nécessité d'adapter les interfaces des sites aux écrans des téléphones. Quoi qu'il en soit, le service est encore en attente de brevet. dotMobi n'indique pas de date potentielle de commercialisation, ni de prix.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas