DRM : Sony BMG retire son logiciel anti-copie litigieux

Par 14 novembre 2005 1 commentaire

Quand les pirates profitent d'une protection anti-copie pour introduire des chevaux de Troie dans les machines des honnêtes consommateurs de CD, mieux vaut faire machine arrière... Sony BMG a...

Quand les pirates profitent d'une protection anti-copie pour introduire des chevaux de Troie dans les machines des honnêtes consommateurs de CD, mieux vaut faire machine arrière... Sony BMG a annoncé vendredi qu'il mettait fin, au moins pour un temps, à la production de CD équipés de ce logiciel anti-copie quelque peu litigieux (voir article du 03/11).

Deux raisons à cela : une plainte collective déposée en Californie la semaine dernière, émanant de consommateurs se plaignant des risques encourus ; et l'apparition de chevaux de Troie tirant profit de la faille de sécurité induite par cette protection anti-copie. Deux motivations vraisemblablement exacerbées par la volonté de ne pas dégrader l'image de la maison de production, déjà vigoureusement attaquée sur sa gestion des DRM ( Digital Rights Management ), y compris par ses propres artistes .

En dépit de la publication d'un correctif permettant de supprimer les éléments cachés du logiciel anti-copie propices à l'intrusion d'un pirate, Sony BMG doit faire face à une campagne implicite de dénigrement : les principaux éditeurs spécialisés dans la sécurité informatique ont mis en ligne des outils de désinstallation, tandis que Microsoft vient d'annoncer que la suppression de ce "rootkit" s'imposait.

La prochaine mise à jour de son logiciel anti-spyware, qui portera le nom de Windows Defender et sera accessible en ligne via les nouveaux services Live , devrait être capable de l'éradiquer.

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/11/05)

Haut de page

1 Commentaire

salut
ce logiciel est trés important pour moi merci de me l envoyer

Soumis par berdan (non vérifié) - le 19 janvier 2010 à 23h28

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas