Le DVD concurrencé par ses alternatives "immatérielles"

Par 22 octobre 2012 Laisser un commentaire
bande de film pellicule

Les films à télécharger, à visionner en streaming ou à la demande sont devenus de plus en plus populaires. Si les jeunes préfèrent désormais le streaming à la location de DVD, le prix reste le critère de choix.

Alors que la location de DVD reste le mode le plus populaire pour les consommateurs, les formats digitaux gagnent en popularité. Selon une étude de la société de veille marketing Mintel, environ un tiers des clients en ligne louent des DVD, mais les ventes de films en ligne ont quadruplé. Entre 2007 et 2012, les recettes des téléchargements, vidéos en streaming et TV payante sont passées de 1,3 milliards de dollars à 5,5 milliards de dollars, et on s'attend à ce que ces chiffres soient multipliés par 10 dans la décade couvrant 2007 à 2017. L'accès instantané aux médias est une puissante motivation pour l'adoption des films à la demande. Selon Billy Hulkower, senior technology analyst chez Mintel, « la meilleure acceptation des médias immatériels, en ce compris la musique, les photos, les livres et les jeux, aide les consommateurs à intégrer l'instantanéité des formats digitaux. »

Le streaming gagne en popularité dans tous les groupes d'âge…

Alors que cette instantanéité peut accélérer l'adoption par les consommateurs des loisirs digitaux, les habitudes des acheteurs précoces ont mûri. Regarder les films en streaming est plus populaire chez les 18 – 24 ans et de fait, plus de la moitié de la génération Millénium a loué des films ou des émissions télévisées par ce canal au cours des 30 derniers jours. Dans la population globale, 31% ont regardé de la vidéo en streaming. Ces deux groupes recourent surtout aux services de streaming (comme Netflix ou Amazon Instant Video) : 55% des 18 – 24 ans et 38% de l'ensemble des répondants. Comme pour la génération du millénium, regarder des vidéos en streaming est devenu plus populaire que la location de disques physiques, leurs habitudes auront un impact important sur la publication et la distribution des vidéos.

…Mais le prix importe plus que le format

Ces nouvelles habitudes se manifestent, entre autres, dans la location globale de films: les consommateurs de films digitaux achètent plus de films en général, quel que soit le format. Ils sont d'ailleurs susceptibles d'acheter n'importe quel type de film physique, le facteur déterminant étant le prix. Un tiers des répondants on en effet déclaré « qu'ils sont prêts à acheter n'importe quel format, pourvu que ce soit le moins cher. » Ajoutons néanmoins que l'iTunes store d'Apple est plus populaire qu'Amazon pour l'achat de films digitaux : 60% des répondants ont acheté sur iTunes alors que seuls 25% l'ont fait sur Amazon. 

 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas